Un complexe perdu au milieu de nul part, rattaché à notre monde par un unique bus, passant une fois par semaine, de manière aléatoire...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Dim 8 Juil - 18:11

La montre à gousset de Kageru affichait à présent une heure du matin au cadran. Elle n'eut aucun mal à le lire étant donné que ses gènes de chat lui permettait de voir facilement dans l'obscurité. La demoiselle rangea l'objet sur sa table de chevet et sortit discrètement de sa chambre, faisant attention à ne pas réveiller Adrien qui dormait comme un enfant. Elle longea les couloirs du bâtiments, ne faisant pas le moindre bruit... Pour accomplir sa mission la jeune fille avait opté pour une tenue plus sobre qu'habituellement, à savoir: Une chemise blanche simple dont elle avait retroussé les manches, un mini short noir, des bas également couleur corbeau ainsi que des bottines à talons larges de même couleur. Ses cheveux quant à eux étaient attachés de manière négligée mais le tout restait esthétique. Un couteau était discrètement caché sous son haut, suffisamment long pour couvrir la ceinture où ce dernier était attaché.

Cela faisait maintenant quelques jours qu'elle était revenue. Quelques jours qu'elle n'était sortie de sa chambre que certaines nuits afin de trouver de quoi se mettre sous la dent avec l'aide de son chaton à qui elle vouait une confiance aveugle. Pendant ces quêtes nocturnes elle allait se faufiler à la cantine avec un passe partout qu'elle possédait depuis petite, elle prenait un peu de ces plats dont personne ne voulait et les emportait dans sa chambre à l'aide d'une boîte à bentô, et tout ça, en prenant garde de ne laisser aucune trace de son passage sur les lieux comme partout ailleurs.

Pourtant cette nuit, après avoir été se réapprovisionner, à la place de se rendre dans sa chambre comme à son habitude, l'hybride se rendit au parc. L'air était frais et le ciel était dégagé. C'était absolument parfait pour oublier l'affreuse mixture qu'elle allait bientôt ingurgiter. Elle tenta tant bien que mal de trouver les différentes constellations qui tapissaient le ciel et se surprit à se demander à quoi ce dernier pouvait bien ressembler dans le monde ou le bus disparaissait parfois...

La Neko finit par ouvrir le couvercle de son repas et commença à manger la nourriture qu'elle avait chapardé à la cantine. Elle mâchait juste suffisamment pour ne pas s'étouffer en avalant, mais faisait tout de même de son mieux pour garder la chose le moins longtemps possible en bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Mar 10 Juil - 12:21

"Y’a encore de la nourriture qui a disparu !
_Ca commence à devenir inquiétant ! Qu’est-ce qui a disparu ?
_Du poisson cette fois ! Et du frais ! 15 jours seulement qu’il était dans l’congélo ! Y’a des denrées non périssables qui ont disparu elles aussi !
_C’est certainement encore un d’ces foutus chats ! J’installerai quelques pièges pour ce soir !
*_Dis donc, ils sont vachement intelligents les chats de nos jours ! Ils savent même ouvrir les congélos !*
_J’ai jamais pu supporter ces bestioles ! Faudrait les piquer ! Tous autant qu’ils sont ! Ce sont ces fichus Nekos qui les amènent ! Si on ne s’y prend pas vite, bientôt, ce seront les Wolfs Gusts qui amèneront leurs loups !"

Zeit n’en avait que trop entendu. Non seulement les responsables de la cantine étaient aussi intelligents que bons en cuisine, mais en plus ils savaient faire preuve d’une cruauté horrible ! La pauvre bestiole qui passerait par-là la prochaine fois n’aurait aucune chance… Et il était fort probable que cette "bestiole" aurait plus une silhouette humaine qu’autre chose.

D’ailleurs, cela amusait Zeit. Ces derniers temps il s’ennuyait et par manque de divertissement, il n’avait plus la motivation pour étudier. Ses résultats s’en faisaient ressentir et il n’avait aucunement l’intention de les améliorer. Enfin, si… mais une sorte de fainéantise plus forte que sa volonté s’était emparée de lui. Désormais il passait son temps à flâner ci et là sans se soucier du lendemain ; mais cette conversation qu’il venait de surprendre entre les deux """cuistots""" venait de lui mettre de (mauvaise ?) idées en tête. Il trouverait le responsable de tout ça. Une sorte d’enquête policière, c’était amusant…

Le soir venu donc, il se força à rester éveillé. Il n’avait rien fait de sa journée (décidément, ça devenait de plus en plus fréquent !...) et donc le sommeil ne le gagna pas facilement. A un moment il se surprit néanmoins à cligner des yeux. Pour pallier à ce désir de repos, il se leva et commença à faire les cent pas.
Si quelqu’un devait voler dans le garde-manger, il le ferait forcément après le couvre-feu, soit 22 heures. Mais souvent il restait des responsables du complexe qui se couchaient plus tard, vers 23 heures, et qui en profitaient ainsi pour voir s’il ne restait pas quelques élèves indisciplinés dans les couloirs.
C’est ainsi que Zeit ne sortit pas de sa chambre avant 23 heures 30, une fois quasiment sûr que tout le monde dans le complexe dormait. Il entreprit dès lors, pieds nus afin de faire le moins de bruit possible, de se diriger vers les cuisines. Il y avait un escalier qui donnait accès sur la salle de détente, chemin obligatoire pour passer par la cuisine. Tout était préparé ! S’il se cachait sous les marches de l’escalier, il pourrait tranquillement voir une ombre aller dans la cuisine. Il ne lui resterait plus qu’à l’intercepter. Oui, son plan était parfait… sauf que… quel était ce truc tendre et ferme sur lequel il venait de poser sa main ?...

"Pas la cuisse…
_Hein ?
_Non mais... Qu’est-ce que tu fous là toi !?"

Apparemment, le dessous de l’escalier servait à d’autres choses pour des jeunes en âge de "s’explorer" mais ayant déjà un colocataire. Il est vrai qu’après le couvre-feu, le complexe était un quartier tranquille pour maintes et maintes choses : lire un livre dans une salle fraîche, faire une partie de cartes, ou encore manger dans le frigo ou se faire des câlins par exemple…
"Oh ! Excusez-moi. On n’se connaît pas. Je ne vous ai pas vus et vous ne m’avez pas vu non plus. Bonne… "nuit"…"
Bon, bah, c’était raté pour la discrétion et surtout pour la planque… Il faudrait en trouver une autre…
Zeit décida donc de se mettre à l’angle d’un des couloirs de chambre. Bien moins pratique et bien moins discret, si jamais un responsable venait à passer par là…
Il attendit ainsi. Minuit. Minuit trente. 1 heure. Personne. Il allait abandonner et allait partir se coucher (sans déranger les deux tourtereaux) lorsque, enfin, une ombre surgit ! Délicate, elle ne faisait aucun bruit au sol. Zeit se cacha derrière le mur. Il savait où elle allait aller, inutile de se mettre à découvert…

Il attendit deux bonnes minutes puis se mit à marcher en direction des cuisines, posant délicatement son talon à chacun de ses pas. Enfin, il atteignit son objectif… objectif qui semblait bien se débrouiller dans l’obscurité apparemment.
*Et comme je le pensais, il ne s’agit aucunement d’un chat !... Idiots !*
Il contourna le présentoir pour être derrière le mur séparant le réfectoire des cuisines. Seul problème, là ça commençait à devenir "dangereux". Il pouvait être repéré comme jamais. Aussi ne réfléchit-il pas à deux fois.
Déjà il se sentait coupé du monde tandis que pour ce qui lui semblerait être 3 secondes. *Clac !*
La lumière sembla mettre au moins 10 bonnes secondes à s’allumer compte tenu également du manque d’entretien du système électrique. Lorsqu’elle s’alluma, peu de temps après, le fautif… ou plutôt la fautive… se retourna d’un coup jusqu’à dévoiler son visage.
*Et ben mince alors ! Les chats savent ouvrir les congélos maintenant !? Prise en flagrant délit de vol de denrées alimentaires ! Mon minou, y’a pas d'pâté pour chat dans l'frigo, ni de croquettes d’ailleurs…*

Il allait se présenter à elle quand elle partit. Afin de ne pas trop user de son pouvoir, il s'éloigna avant de reprendre un cours du temps normal.
Kageru se dirigeait vers le parc et il était bien décidé à la suivre le plus discrètement possible, se dissimulant dans le temps à chaque fois que la Neko semblait se retourner.
Finalement elle s'assit sur un banc. Zeit trouva le moment opportun ! Alors qu'elle commençait à manger, il usa de sa vitesse pour disparaître instantanément. Il courut ensuite vers le banc et s'assit à coté d'elle, au moment même où il posa son arrière-train sur le dur bois, il sortit de son espace-temps
et hop, voilà l'homme le plus rapide du monde apparaissant aux yeux de la coupable !
"*Surprise !* Alors ? C'est bon ?" Dit-il dans un grand sourire.


Dernière édition par Zeit Velocyto le Sam 18 Aoû - 17:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Sam 18 Aoû - 0:16

La jeune fille avait eu le temps de récupérer depuis son retour. Les blessures cicatrisaient petit a petit, certaines avaient déjà disparues. Ces cernes non plus ne marquaient plus la peau de son visage. Et alors qu'elle se nourrissait, Zeit apparu à côté d'elle.

"Alors ? C'est bon ?"

Kageru n'était pas vraiment surprise de le voir, étant donné qu'elle l'avait remarqué depuis un bout de temps. Certes il c'était montré à elle plutôt brusquement, mais il faisait partie de la "Magical Division" et bien qu'elle ne connaisse pas la nature exacte de son pouvoir, ses capacités n'avaient rien d’exceptionnelles. Elle aurait, naturellement pu sursauter justement à cause de son apparition imprévue, mais c'était sans compter le fait qu'elle était parfaitement calme et reposée. Pour en revenir à la question de son "ami", on pourrait souligner une nouvelle fois l'inexpression de la demoiselle au yeux bleus. Comme si elle ne l'avait pas écouté... Elle continuait de regarder la voûte céleste, ne voyant pas pourquoi répondre a une question si.. stupide. De plus, a son avis il connaissait déjà la réponse et il cherchait juste a engager la conversation.

"Qu'est ce que tu fais là."

Elle répondait par une question dans la réponse était toute aussi évidente. Tout deux savaient qu'il ne faisait pas une simple petite ballade nocturne. Non seulement parce qu'il était discret comme un troupeau d'éléphant (n'oublions pas qu'elle a des sens très affûté; s'il prenait quelqu'un d'autre en filature il ne se serait surement pas fait remarquer), mais en plus parce que sinon il ne serait sans doute pas venu la voir. Kageru était pourtant presque sûre qu'il mentiraient, comme le faisaient beaucoup d'êtres vivant par lâcheté. Donc soit il y répondrait par un bobard, soit il était assez intelligent pour comprendre qu'elle le savait déjà.

La neko finit le riz, ma fois pas fameux, mais n'eut pas le courage de toucher au poisson. Il était particulièrement gluant et sentait la mort a plein nez et croyez en son expérience, dans ces cas là il n'est jamais plaisant d'avoir un odorat sur développé. Elle se demandait même pourquoi elle en avait prit, mais une envie presque irrésistible de mettre le feu a la cuisine du complexe germa en elle et se développa à la vitesse de la lumière. Finalement, après avoir fixé le contenu de Bentô dix bonnes secondes, elle referma ce dernier et le posa avec délicatesse à côté d'elle. Puis, après avoir redirigé ses yeux vers les points de lumière qui tapissaient le ciel, elle se mit à rêver au jour ou elle pourrait à nouveau boire un bon verre de lait frai accompagné de quelques cookies. La dernière fois elle devait avoir trois-quatre ans tout au plus. Certes elle avait eu la boisson et les biscuits depuis, mais plus jamais ensembles. Et puis elle n'était pas très fan des sucreries du genre. Alors pourquoi avoir envie de quelque chose que l'on aime pas vraiment? Peut-être était elle un peu nostalgique. Car oui, a cette époque c'est ce qu'elle avait pour les quatre heure, lorsque sa mère lui préparait encore le goûter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Sam 18 Aoû - 19:42

"Roh mais t’es nulle toi aussi, t’es jamais surprise quand je réapparais sous tes yeux !"
La complainte de l’adolescent/adulte à qui Kageru refusait de faire un petit caprice : être surprise, ou du moins faire semblant, lorsque Zeit sortait de sa "vitesse" juste sous son nez.

Elle ne fit guerre attention à lui, préférant tourner son regard vers cette douce nuit étoilée tout en continuant de manger tranquillement.

"Qu'est-ce que tu fais là ?"
Ah ! Enfin se décidait-elle à lui parler. Et même si c’était pour lui poser une question sous forme de réprimande, il était tellement content qu’elle lui adresse la parole qu’il en sourit fortement. Il fut néanmoins tenté de lui rétorquer "Bah alors ? Et toi ? Que fais-tu ici ?". Mais bon, elle lui aurait répondu qu’elle essayait de manger tranquillement, il le savait déjà. Il en aurait ri mais préféra s’abstenir de lui poser la dite question, afin d’éviter de la blaser.
"Honnêtement ? Et bien je suis venu voir comment notre chère fugitive cachée s’en sort... Pour se nourrir apparemment…"

Elle finit sa popote avant de refermer son tupperware sans toutefois avoir mangé son poisson. Zeit se permit une remarque plus ou moins stéréotypée sur le fait que cela l’étonnait qu’une hybride humain-chat daigne manger du poisson. Mais il ferma vite son visage et s'excusa lorsqu’elle vit que cette remarque "raciste" ne semblait pas plaire à la Neko.

"En fait, je suis aussi venu te prévenir… Les "cuistots", entre énormes parenthèses, de la cafét’, sont persuadés qu’un animal leur choppe de la nourriture. La prochaine fois que tu iras te servir, je ne donne pas cher de ta peau. Alors oui, certes, tu es très forte pour te débrouiller toute seule ; d’ailleurs je te félicite et suis content de voir que tu ais échappé à la forêt, j’en suis même très impressionné ! Mais je ne te donne aucune chance de te défendre face à la… grosse… et musclée… cuisinière que j’apprécie autant qu’elle a du respect pour nous."
Voilà, cette fois-ci, il venait de dire la vérité sur pourquoi il se retrouvait à présent à côté d’elle, en train de la déranger pendant son dîner tardif. Il ajouta quand même un "Enfin, j’voulais t'prév'nir quoi…" afin de bien montrer qu’il s’agissait d’un conseil, et non d’une réprimande, que d’éviter de "voler" la nourriture du complexe.
"Si jamais ils te choppent, c’est direct chez le proviseur. Et comme je sais que tu n’as guerre envie d’aller le voir… Oh, d’ailleurs… !" Ce proviseur… pourquoi donc en avait-elle si peur ?

Il était environ 1 heure 15. Personne ne semblait là à part eux. Ils pouvaient bien se permettre de parler tranquillement. Elle avait envie de s’en aller, ça se voyait, mais, en grand bavard qu’il était, et après y avoir bien réfléchi, il s’hésita à lui demander… Il espérait juste qu’elle lui réponde et lui parle normalement.
"Cette histoire de proviseur... Tu ne veux pas me dire en quoi tu le trouves si dangereux ? Il me semble pourtant être un bien brave homme."
Malheureusement, l’envie de se barrer de son interlocutrice devait avoir augmenté. Elle ne voudrait certainement rien lui révéler. Aussi, c’est après un "Attends, bouge pas, je reviens." ironique que Zeit se leva du banc et commençant à courir,
s’envola. Il se précipita dans la cuisine, ouvrit le garde-manger et trouva des restes de ce qui servirait de dessert pour demain… enfin… s’il n’était pas passé par là.

Il revint 10 secondes plus tard pour l’hybride
et réapparut en fin de course. Il vint s’asseoir tranquillement sur le banc à côté de son interlocutrice avant de lui tendre un paquet de coo… et bein non, de madeleines. Y’avait que ça, désolé pour les envies de certaines.
"C’est toujours plus sympa de grignoter quand on se raconte des histoires, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Mer 6 Mar - 19:37

Elle ne prit pas la peine de répondre a la remarque de cet humain, mais elle espérait qu'il avait un meilleur sens de l'observation que ce qu'il venait de démontrer. Après tout c'était une qualité vitale lorsque l'on se nourrissait à la cantine du complexe. Il fallait d'après elle, reconnaître au premier coup d'oeil, la nourriture passée de date, ou mal cuite qui pouvait provoquer des intoxication alimentaires. Ce qui ne paraissait pas être le cas de Zeit.. Ou alors sa réflexion avait été prononcée juste pour la blague.. Dans ce cas elle n'était pas sur que cette deuxième option soit mieux que l'incapacité à distinguer les aliments qui pourraient l'empoisonner des autres qui eux, malgré leurs mauvais goût, ne représentaient aucun danger. Car après tout il était plus difficile de rectifier un mauvais sens de l'humour...

"En fait, je suis aussi venu te prévenir… Les "cuistots", entre énormes parenthèses, de la cafét’, sont persuadés qu’un animal leur choppe de la nourriture. La prochaine fois que tu iras te servir, je ne donne pas cher de ta peau. Alors oui, certes, tu es très forte pour te débrouiller toute seule ; d’ailleurs je te félicite et suis content de voir que tu ais échappé à la forêt, j’en suis même très impressionné ! Mais je ne te donne aucune chance de te défendre face à la… grosse… et musclée… cuisinière que j’apprécie autant qu’elle a du respect pour nous..."

"là, tu es offensant."

la croyait-il réellement aussi faible? No' n'étaient qu'une simple boniche. Elle ne représentait en rien une menace. Certes la puissance de ses poings était non négligeable, mais elle était stupide et lente. Et puis elle n'allait tout de même pas tomber dans des pièges tendus pour de simples bestioles. Elle était peut-être moitié chat, mais elle avait une intelligence bien humaine et même peut-être en dessus de la moyenne a en croire les exemples pitoyables que lui offraient sans cesse ses "gentils" petits "camarades". De plus elle était prudente et regardait où elle mettait les pieds. M'enfin... Elle devait quand même avouer que grâce a lui elle savait que désormais on en avait après elle, même si elle se doutait que ça finirait bien par arriver tôt ou tard.

"Enfin, j’voulais t'prév'nir quoi… Si jamais ils te choppent, c’est direct chez le proviseur. Et comme je sais que tu n’as guerre envie d’aller le voir… Oh, d’ailleurs… !"

*"d'ailleurs"...?*

Kageru avait fini son repas et la seule raison pour la quelle elle restait c'était par politesse. Alors pourquoi diable mettait il des pauses en pleine phrase? Pour augmenter même rien qu'un peu la durée de la discutions? Aimait-il sa compagnie autant que ça? Elle en doutait, mais on ne savait jamais avec lui.

"Cette histoire de proviseur... Tu ne veux pas me dire en quoi tu le trouves si dangereux ? Il me semble pourtant être un bien brave homme."

Elle restait inexpressive et ne daigna pas ouvrir la bouche mais son corps parlait pour elle. On sentait dans sa gestuelle que ses mouvements étaient plus "impatients". Elle était loin de ressembler à celle d'une petite fille se tortillant sur une chaise dans une salle d'attente, mais malgré ça l'impression qu'elle donnait était la même. Elle voulait de plus en plus s'en aller. Il devait l'avoir remarquer car il ne tarda pas a changer de sujet:

"Attends, bouge pas, je reviens."

Puis il se leva et commença à courir. Bien vite, Kageru ne sentit même plus sa présence. Son pouvoir était peut-être la téléportation après tout... Cette absence fût malheureusement trop courte aux yeux la demoiselle qui espérait profiter de ce break pour s'égarer dans ses pensées en contemplant le ciel dégagé comme jamais. Lorsqu'il réapparut il lui tendit un paquets de madeleines avant de prononcer ces mots qui firent soupirer la neko:

"C’est toujours plus sympa de grignoter quand on se raconte des histoires, non ?"

Finalement il n'avait pas compris. Quel être stupide. Elle se leva et se tourna vers lui sans toucher aux gâteaux.

"Tu pense vraiment que tu es digne que je t'accorde ma confiance? Crois tu réellement être ce qu'on appelle un "ami" a mes yeux? Certes tu es gentil mais qui me prouve que ce n'est pas qu'une façade pour m'approcher? Je n'ai pas l'intention de te parler de moi et de mes craintes. Si tu veux réellement savoir qui je suis essaie d'être plus intelligent et devine moi, bien que je doute que tu en sois réellement capable vu ce que j'ai eu l'occasion de voir."

À ces mots elle tourna les talons et commença a marcher en direction du bâtiment qui regroupait les chambres d'élève sans un regard de plus vers ce garçon qui parvenait malgré tout a lui faire perdre patience et qu'elle appréciait plus qu'elle ne pensait. Jamais personne ne l'approchaient réellement. Enfin si. Parfois, on tentait de lui parler, mais dès qu'elle faisait comprendre qu'elle n'avait pas l'intention de sympathiser, ces gens abandonnaient simplement et se contentaient de la regarder de loin si vraiment elle les intéressait. Et mine de rien la détermination de Zeit lui plaisait, même si elle le trouvait extrêmement agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Jeu 7 Mar - 19:01

A peine la question fut-elle posée que Kageru eut exactement la réaction attendue (bien que non-désirée) par Zeit. Elle resta stoïque, ne daignant ouvrir la bouche. Elle voulait une nouvelle fois partir, fuir la conversation lancée par son interlocuteur sur un sujet qui la dérangeait au plus haut point. La Neko, d’habitude si sûre d’elle, faisait bien pataude une fois le sujet du proviseur abordé. C’était peut-être bien le seul moyen de la "cadrer", d’ailleurs.

Mais finalement, alors que Zeit avait déjà ouvert le paquet de madeleines et se saisissait à présent de l’une de ces délicieuses pâtisserie pour n’en faire qu’une bouchée, l’hybride se leva et lui tourna le dos, non sans avoir poussé un long et profond soupir qui énerva Zeit au plus haut point ! C’était une habitude pour lui, désormais. Le nombre de fois où elle lui avait fait ça… Mais tout de même, cet habituel combo ultime soupir plus volte-face de Kageru l’exaspérait au plus haut point.

Elle lui adressa ensuite la parole en se tournant ENFIN vers lui pour. Elle semblait blasée. *Comme d’habitude.* Pourquoi pouvait-elle lui faire confiance ? Qu’est-ce qui lui prouvait que son attitude vis-à-vis d’elle n’était pas qu’une vulgaire mascarade dans le but de… De quoi, d’ailleurs ? De mieux la jeter ensuite ? Quelle ignoble pensée ! Zeit n’aurait jamais pu faire ça ! Au moins avait-elle prononcé quelque chose d’agréable. C’était peut-être même bien la toute première fois qu’elle se montrait aussi aimable à son égard. "Au moins était-il gentil". Néanmoins, sa dernière remarque, mettant en doute l’intelligence de Zeit, ne fit vraiment pas plaisir à ce dernier. C’était humiliant. Si lui était offensant vis-à-vis de la cuisinière, elle était insultante envers lui.
Et elle partit, s’éloignant de plus en plus dans les méandres de la nuit, partant certainement retrouver sa "demi-"chambre. Et au fur et à mesure qu’elle s’éloignait, Zeit n’avait plus qu’une seule pensée en tête…

*Mais quelle tête à claques ! Mais quelle insolente ! Mais quelle garce ! Quelle ignominie vivante ! Quelle casse-burnes ! Quelle mécréante, mauvaise, ignoble, indigne, horrible et épouvantable fille ! Mais qu’est-ce que tout cela va donner quand elle sera adulte !!?*

Cette fois-ci, Kageru… *Oh, pardon ! Mlle. Okurete !* Mlle. Okurete, donc, était allée trop loin. Zeit était contre la violence, mais jamais il n’avait autant eu envie de donner une claque, non même deux, oui ! Jamais il n’avait autant eu envie de donner une bonne paire de claques à quelqu’un… Cette salle gamine prétentieuse m’as-tu-vue-non-je-t-attire-mais-je-te-rejette-car-toi-t’es-pas-assez-bien-pour-traîner-avec-moi -pôv’tache était en train de l’humilier et de l’insulter en toute impunité.

*Rien à faire, qu’elle dégage ! Moi, je veux être aimable avec elle, et voilà comment elle me traite ! Elle ne mérite pas mon amitié !...* Oui, voilà ! Que faire d’une fille aussi… *Mais bon, sang, que j’ai envie de lui dire tout ce que je pense en face !*
Il se souvenait. Cette phrase… S’il voulait la connaître, il fallait deviner hein… ? Ok’, alors ! "Attends-moi, toi là-bas !"

Réenclenchant ce qui lui valait le titre de Magical Division, il commença à courir. Un effet de style qui ne surprenait habituellement pas Kageru, à cause de son odeur. Cette dernière sortait de son champ d’action et pouvait, lors d’une filature assez "longue", échappait à la bulle réduisant le temps autour de sa bulle l’accélérant. Elle entrait donc dans le temps s’écoulant "normalement" et pouvait tranquillement atteindre le nez de Kageru qui le sentait arriver. Mais cet effet de style donnait sans le moindre doute beaucoup plus de charisme au personnage, à tel point que Zeit oubliait que son espérance de vie s’en trouvait affectée.

Il réapparut, comme à son habitude, sous ses yeux
. Evidemment, elle n’était pas pour le moins du monde surprise, ou du moins ne le laissait-elle pas paraître. Mais il ne lui laissa pas le temps de souffler ou de prendre la parole. Il eut même l’impression de lui couper, mais qu’importe… Il allait enchaîner vite mais, de peur d’hésiter sur ses mots, prit néanmoins bien la peine de les appuyer, histoire de marquer là où ça pouvait faire mal, tout en réfléchissant en même temps à comment il allait tourner ses phrases.

"Si je veux savoir qui tu es je dois le deviner, c’est cela ? Très bien alors… Tu es Kageru Okurete, une jeune fille Neko hybridée chat-humain et probablement d’origine Japonaise, en pleine crise d’adolescence. Tu es la descendante directe du fondateur de cette école. Tu es plutôt du type ermite, en effet, je ne t’ai jamais vue trainer avec quelqu’un. En fait, tu n’as AUCUN ami. Tu ne cherches d’ailleurs pas à t’en faire. La présence des autres peut peut-être t’insupporter, donc tu les évites… Ou bien… Tu n’as tout simplement jamais réussi à t’en faire parce que les autres t’ont rejetée ? Le fait que tu sembles ne vouloir en rien m’expliquer ton histoire de proviseur montre également que tu ne fais confiance à presque personne, comme si on avait abusé de ta confiance. Tu t’embarques dans des histoires rocambolesques : tu as tiré sur un élève, tu as survécu à la forêt, et c’est déjà pas si mal. Cette histoire de forêt montre également que tu dois être bonne en survie… Non, en fait tu es moyenne. Descendante du fondateur de cette école, tu dois mieux la connaître que nous et c’est ça qui t’a aidée à en réchapper. En fait, à la vue de tes blessures d’avant, je dirais que tu as bien morflé là-bas. Tu es populaire auprès des élèves mais tu les agaces. En fait, tu es une… Une gamine prétentieuse. Oui, c’est cela, tu es très imbue de ta personne, pense que personne ne t’arrive à la cheville et aime rejeter les autres… Et je suis sûr que ça, c’est parce qu’ils t’ont rejetée avant ! Tu as un très mauvais caractère, tu es même odieuse. Tu aimes rabaisser les gens et les humilier. En fait, tu es une véritable tête-à-claques et tu mériterais de t’en prendre une en guise de recadrage. Tu ne sembles pas malheureuse, juste blasée et sûre de toi avec ton regard hautain."

Voilà, les 4… Heu… Même plus… Enfin, tout était dit. Zeit avait été franc, clair, concis, logique et précis. Il espérait juste que ces paroles avaient eu un quelconque effet positif sur elle et qu’elle ne l’ignorerait pas… Mais il ne fallait pas finir comme ça. Certes, il avait été direct, mais Kageru n’était pas une si mauvaise personne que cela (quoique…), aussi, finit-il son discours ainsi : "Et actuellement, je suis certainement une des personnes le plus de confiance ici présent, si ce n’est celui sur lequel les gens peuvent le plus compter ! Alors non, je ne prétends pas être un "ami" à tes yeux, mais ça ne me dérangerait pas. Tu n’en as aucun et pour une fois que quelqu’un te tend la main, toi, l’ermite, tu l’envoies bouler et l’humilies violemment. Néanmoins, cette personne (en ma personne), est revenue plusieurs fois. Alors tu peux m’accepter comme tel : un ami, sur qui tu puisses compter, un visage (disgracieux, certes), avec lequel tu pourrais parler, une épaule sur laquelle tu pourrais pleurer et un cerveau en très bon état de fonctionnement malgré tes dires auquel tu pourrais partager tes impressions et ressentis… Et ce, sans aucune arrière-pensée."

Sentant son paquet de délicieuses pâtisseries dans sa poche, il se permit de le sortir et, en signe de "réconciliation" pour avoir été aussi direct, le tendit tout ouvert à celle qu’il aurait voulu considérer comme son amie, ajoutant une amicale question avec son plus grand et vrai sourire…
"Des madeleines ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Jeu 7 Mar - 23:09

Kageru fit un pas de recule lorsqu'il se matérialisa face à elle; non par surprise mais elle n'aimait pas cette soudaine proximité. Et au monologue qu'il prononça si sûr de lui elle ne répondit que:

"Tu te trompe."

En effet il la connaissait moins bien qu'il ne le pensait. Pour commencer elle ne savait pas grand chose sur la forêt, elle avait juste entendu dire que cette dernière était dangereuse mais sinon elle n'y était jamais allée et personne ne lui en avait réellement parlé. En suite, concernant ses relations avec les autres, elle n'avait jamais cherché à se faire des amis. En effet, lorsqu'elle était petite, elle était déjà un peu solitaire, mais n'avait aucun problème à approcher les autres et elle était une enfant très souriante. Ce n'est que par après qu'elle a commencé soudainement se renfermer sur elle même, sans que personne ne l'ai jamais rejetée. En suite, elle n'aimait pas rabaisser les autres et elle n'avait pas eu l'impression de le faire jusque là. Il est vrai qu'elle était parfois un peu dure en vers les interlocuteurs qu'elle jugeait trop "collant", mais jamais elle n'avait voulu les humilier. Enfin, est-ce que Kageru était malheureuse? Sans doute.. Après tout elle avait perdu sa famille et ne se confiait ni ne riait jamais avec personne.

Ces yeux s'étaient mis a fixer le sol depuis qu'il avait commencé à parler. Elle était un peu triste qu'il la perçoive comme ça.. Elle n'était pas le genre de peste qu'il décrivait..

Aussi, elle resta presque immobile durant de longues secondes. On ne pouvait noter que le faible mouvement que provoquait sa respiration, au niveau de son thorax et de ses épaules. Ainsi que ses paupières qui se rabattaient fréquemment sur ses joues, lorsqu'elle clignait des yeux. En bref, ces petites choses que nous faisons inconsciemment, quoi.

Pendant ce court laps de temps où Zeit continuait de lui parler sans qu'elle ne l'écoute réellement elle réfléchissait à l'image qu'elle donnait d'elle au autres. Est-ce que tout le monde pensait comme le jeune homme en face d'elle? Elle finit par répondre a son premier monologue après qu'il lui ait tendu a nouveau le paquet de madeleines qu'elle ignora a nouveau.

"Deviner quelqu'un ça prend du temps.. Parfois même plusieurs années... Ne prétend pas savoir qui je suis après seulement quelques rencontres."

Le ton de sa voix s'était fait plus doux.

"Le fait par exemple que tu pense que j'aime rabaisser les gens, prouve que tu es loin de me connaitre. Tu es totalement à côté de la plaque..."

Elle le regardait à présent dans les yeux, chose qui avait dû lui faire lever la tête a cause de la différence de taille, la jeune fille n'étant en effet pas très grande.

"Tout le monde possède plusieurs facettes, et j'espère sincèrement que tu t'en es rendu compte..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Ven 8 Mar - 14:09

Ah bon ? Alors comme ça, il se trompait ? Elle n’était pas comme il venait de la décrire ? En tout cas c’est ce qu’elle laissait paraître. Donc, soit elle cachait vraiment bien sa personnalité, soit elle mentait comme un arracheur de dents. Mais alors, si elle ne mentait pas, pourquoi regardait-elle donc le sol avec autant d’insistance ? Avait-elle peur de lui ? Non. Kageru ne semblait éprouver aucune peur devant Zeit ; elle avait honte. Oui, c’est cela ! Elle savait très bien comment elle était mais n’osait l’assumer. Elle baissait les yeux, impuissante devant les faits et n’osant affronter la vérité en face.

Lorsque Kageru ignora l’offre de Zeit, ce dernier se permit de se servir, dégustant une de ces savoureuses pâtisseries avant de ranger de nouveau le paquet dans sa large poche. Elle venait de relever la tête et était sur le point de rétorquer. Zeit en était persuadé : elle allait nier les faits et alors il la mettrait alors en face de la réalité des choses ! Son seul argument fut
"Deviner quelqu’un ça prend du temps… Parfois même plusieurs années… Ne prétends pas savoir qui je suis après seulement quelques rencontres."
*Et mince, elle a encore gagné…* Grâce à cette subtile petite phrase, elle venait de le remettre en place. Pour connaître Kageru, il aurait fallu qu’il eut grandi avec elle… Or ce n’était pas du tout le cas ! D’après elle, il se faisait de fausses idées…

D’un ton beaucoup plus calme qu’habituellement, elle continua sa défense. Selon elle, elle n’aimait pas rabaisser les gens. Zeit se permit de la couper à ce moment-là, les yeux écarquillés après ce qu’il venait d’entendre.
"Ca c’est toi qui le dis ! Tu ne t’en rends même pas compte !"
La tête baissée, il continuait de scruter le visage de Kageru, quelques niveaux plus bas. Au début, il n’y prêta pas vraiment attention. Il la trouvait juste ridiculement petite par rapport à lui qui était légèrement plus grand que la moyenne des adultes du complexe. C’est alors qu’il réalisa que, pour la première fois depuis longtemps, elle le regardait dans les yeux. Il n’écouta même pas la dernière phrase qu’elle prononça. Il crut vaguement entendre les mots
"pincettes" et "que tu", à part ça, il n’aurait su retranscrire la phrase. Non, il venait juste de se perdre dans les yeux de la jeune fille. Des yeux… comme il n’en avait encore jamais vus ! Deux magnifiques perles bleutées dans ce qui semblait être un regard félin, magnifique alchimie génétique qui la caractérisait. Il s’y égara de longues secondes avant de scruter son visage, fin, net et si délicat. Son expression faciale venait de se transformer du tout au tout, passant de fille insoutenable à pauvre chose innocente. Zeit put même croire qu’elle était en train de se moquer de lui, de se jouer de sa gentillesse. Elle était belle, il n’y avait pas d’autres mots pour la décrire à part peut-être "magnifique". Si seulement elle pouvait à jamais se séparer de ce regard hautain et blasé comme à ce moment, elle aurait certainement été la fille la plus attrayante du complexe et ce sans sa popularité de "fille indomptable".
*Pourquoi, diable, ne peut-elle définitivement être comme ça ?* "Tu es magnifique…"
Il continua de la regarder alors même que la défense de son humano-féline était finie depuis près d’une minute. Un long blanc gênant auquel il ne prêta guère attention compte-tenu de l’état de "transe" dans lequel il se trouvait à admirer la beauté se tenant devant lui. Il était dans sa bulle (non, pas celle-là, sa VRAIE bulle, son monde à lui !) et ne faisait plus attention à rien. Une explosion à proximité ne l’aurait pas fait vaciller d’un pouce.

Une vaste quantité de choses tournait désormais dans sa tête. Rien n’aurait pu le faire sortir de son rêve éveillé si ce n’était cette pensée qui passa à ce moment précis… *Tu es magnifique… Magni… Je me suis entendu le dire ?!?!*
Il venait de se rendre compte après coût de la "gaffe". La fin de sa pensée d’il y a quelques secondes avait été prononcée à voix haute. Il rougit de honte. Vous savez ? Cette honte que vous avez d’avouer vos sentiments, lorsque votre rythme cardiaque s’accélère et que des gouttes de sueurs coulent de votre dos ou le long de vos bras ? Zeit eut la même impression. La gêne. Se retrouver nu devant une foule n’aurait pas été aussi dérangeant. Il ne savait plus où se mettre et n’osait se couper de Kageru, de son temps à elle. Il préférait rester dans le sien plutôt que de se ressaisir en disparaissant de sa vue. Résultat, il était encore plus gêné. Il ajouta donc avec maladresse un "Oublie ce que je viens de dire !" avant de vite enchaîner sur un autre sujet. Il voulait à tout prix apaiser ce moment où il venait de décrire son ressenti devant la beauté de son interlocutrice. Mais il ne trouva rien à dire…

De honte encore, c’est lui qui baissa la tête à ce moment tandis qu’il cherchait en vain un autre point à aborder…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Dim 10 Mar - 3:32

"N-ne dis pas des choses aussi gênantes, idiot!"

C'est a peine si elle l'avait laissé finir sa phrase où il lui demandait d'oublier, tant elle était embarrassée. Elle n'avait pas tout de suite réalisé le compliment accidentel, mais une fois que ce fût fait, elle fût totalement déroutée. pourquoi lui dire ça maintenant? c'était totalement hors contexte! Et puis même pas dix minutes plus tôt c'était limite s'il ne la traitait pas de garce. La voir ainsi pouvait paraître plutôt comique, car ce comportement contrastait énormément de son attitude habituelle. La connaissant on aurait pu s'attendre à un simple regard inexpressif, mais non, même pas. Kageru était une fille imprévisible, elle pouvait surprendre n'importe qui, n'importe quand par ses actions et réactions. De plus, elle n'avait jamais été confrontée à ce genre de situation et avait été prise par surprise. Ironique, non? De la part d'une fille que rien n'étonnait jamais grâce à ses sens affûtés..

Rouge comme une tomate et affreusement mal à l'aise, elle s'empressa de commencer à marcher sans attendre l’éventuelle prochain sujet de discutions. Elle ne se souciait pas non plus de la réaction de Zeit, mais elle se trouvait des plus ridicule et se détestait d'avoir réagi de façon aussi niaise. La Neko expira une fois en fermant les yeux, pour se reprendre. Sa peau retrouva peu a peu son teint d'origine et son visage, son inexpressivité. Le garçon était parvenu à briser ce masque de glace l'espace de quelques instant, même si ça n'avait pas été voulu.

L'hybride dressa subitement ses oreilles, entendent un bruit de pas dans l'herbes quelques dizaines de mètres plus loin et tourna la tête en direction du son, apercevant ainsi la silhouette d'un individu marchant dans leur direction . Elle se cacha au plus vite dans un des buissons a proximité, s’écorchant le visage au passage et remercia intérieurement l'obscurité d'avoir dissimulé son visage. La personne qu'elle avait pu entrevoir interpella Zeit une fois suffisamment près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Mar 12 Mar - 9:51

Pour la première fois depuis qu’il avait fait sa connaissance, Zeit venait de percer la solide carapace de Kageru. Peut-être même était-il le tout premier à découvrir quel genre de fille se cachait dessous. Gênés, embarrassés, un jeune couple timide aurait eu plus de conviction que ces deux-là. Elle bégayait, signe fatal d’une hésitation. Hésitation marquée par la suprise d’une situation incongrue, ici.

Si Zeit avait viré au rose, en s’hésitant à légèrement relever ses yeux, il put se rendre compte que la Neko avait, elle, virée écarlate, et qu’elle n’osait plus non plus le regarder dans les yeux. Elle ? Cette fille d’habitude si sûre d’elle et cassante vis-à-vis des autres ? Etait-ce bien là la Kageru qu’il connaissait, ou du moins croyait connaître ?
Elle partit, bien trop vite au goût de Zeit qui aurait préféré rester un peu plus longtemps avec elle. Sa démarche rapide trahissait sa gêne et son envie pressante de tout oublier. Cette rencontre, ces paroles prononcées accidentellement. Il la regarda partir, espérant qu’elle se retournerait une dernière fois, mais ce ne fut pas le cas. Il put vaguement voir sous l’effet d’une lumière proche, ses épaules se soulever avant de retomber progressivement, signe d’un long soupir qu’il n’aurait su traduire.
*Ca suffit pour cette nuit, il est temps de rentrer… Et bien ! Que d’émotions !*

Il se détourna lentement, se préparant à rentrer à sa chambre, dans l’exacte direction opposée de celle de sa beauté fatale. Il se permit de regarder sa montre. 2 heures 30. Le temps était passé si vite, pouvoir compris ! Trop vite, pour lui…

A peine avait-il entamé son mouvement de retour par un premier pas qu’il en entendit d'autres s’approcher de lui, de manière non-dissimulée. Il se tourna brusquement, la nuit et la récente situation augmentant son anxiété.

"Bonsoir, Zeit.
Il ne le reconnut pas tout de suite, de plus, sa voix ne lui disait rien. L’obscurité déformait sa silhouette et le pâle lampion par lequel était passée Kageru n’avait une portée assez grande pour dévoiler l’identité de son interlocuteur. Ce ne fut que lorsqu’il s’adressa à lui pour la seconde fois que Zeit reconnut enfin sa voix grâce à sa plus longue prise de parole.
"Je t’ai entendu parler avec quelqu’un. Tu traînes avec qui à une heure aussi tardive ?
_Adrien ?
_C’est moi."
Fausse alerte. Aucune menace alentour, ni pour lui, ni pour elle. Adrien, malgré le fait qu’il s’était violemment fait tirer dessus par la jeune hybride, n’avait montré aucune animosité à son encontre et l’avait même acceptée dans sa chambre ! A ce que Zeit en savait, aujourd’hui, seul lui et les deux concernés étaient au courant. Néanmoins, Adrien ne devait pas savoir qu’ils étaient 3 dans ce cas.

Zeit réfléchit, laissant un blanc dans la conversation. Devait-il lui dire qu’il discutait avec Kageru ? Plusieurs idées se formaient dans sa tête suivant un raisonnement scientifique bien détaillé…
1) Il l’avait entendu parler, clairement, dans la nuit.
2) Zeit ne pouvait le nier et devait s’expliquer.
3) Le mensonge "Je parlais à une amie/un copain." aurait tenu mais aurait fait cachotier.
4) Il était sorti de sa chambre, probablement à la recherche de Kageru, en se faisant certainement du souci pour elle.
5) Il ne représentait aucun danger particulier.
6) Pourquoi lui mentir, donc ? Il serait rassuré…
"J’étais avec Kageru." admit-il.

"Ah… Et… Tu sais où elle est partie ?
_Droit sur ta droite." Lui répondit-il tout en lui montrant le chemin vers lequel la belle Neko s’était dirigée.
Il le remercia sommairement, probablement trop préoccupée de ce qui pouvait arriver à la féline avant de partir dans sa direction. Zeit, lui, préféra rester en arrière, histoire de voir s’il la trouverait et comment évolueraient les choses, car oui, Kageru venait de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Jeu 4 Avr - 2:07

Elle avait entendu la discutions qu'avaient mené Zeit et Adrien, et elle en voulait au garçon qui était parvenu à la faire rougir quelques minutes au par avant, de l'avoir trahit ainsi. Décidément, elle ne pouvait vraiment pas faire confiance aux humains. Certes son camarade de chambre n'était pas une menace, mais ce n'était pas une raison. Si le noiraud disait si facilement ce genre d'information, sous prétexte que son interlocuteur savait qu'elle était là, il n'était pas à l'abri de le dire à un imposteur ou à un autre menteur. Après tout, nombreux étaient ceux qui avait le don de prendre l'apparence d’autrui. Autrement dit: cet adolescent faisant partie de la magical division n'était pas fiable.

Enfin bon, maintenant qu'il l'avait dénoncée elle n'avait plus de raisons de se cacher. Elle se redressa donc, faisant alors face à son colocataire qui marchait dans sa direction à ce moment, et fit deux pas pour sortir de son buisson, déchirant légèrement au passage, le bas de sa chemise à cause des branches de son ancienne cachette. La demoiselle n'y fit pas trop attention, ne se concentrant que sur l'homme qui lui dit, soulagé:

"Alors tu discutais juste.." face au silence de Kageru il continua: "Tu faisais plus longtemps que d'habitude, donc je me suis inquiété..."

Adrien savait donc que la Neko s'absentait la nuit pour aller voler. Il n'était pas trop pour, mais il ne pouvait rien faire contre sa décision. La jeune fille était têtue et refusait son constamment son aide. Il avait donc abandonné l'idée de lui ramener lui-même de la nourriture pour qu'elle ne lui fasse pas la tête durant de nombreuses heures. Mais, comment cette jeune fille "boude"-t-elle au juste? Et bien en fait cet état d'esprit chez elle, ne change pas réellement son comportement vu qu'elle se contente simplement d'ignorer royalement tout ce que peut bien dire la personne qui à provoqué ça.

"Je ne t'ai jamais demandé de te faire du soucis pour moi."

Elle ne voyais pas pourquoi est-ce qu'il avait été anxieux à son propos et ça l'agaçait même un petit peu. Qu'il puisse penser qu'elle se soit faite attrapée voulait en quelque sorte dire qu'elle n'était pas à la hauteur. Mais qu'avaient-ils ces deux là à la sous-estimer ainsi? Était-ce à cause de sa morphologie? Parce qu'elle était une femme? Ou bien juste à cause de toutes ces blessures qu'elle avait accumulé dans la forêt? Son expression ne changeait pas mais Adrien avait capté son irritation et il s'empressa de s’excuser. Il Ne voulait surtout pas être en mauvais terme avec elle.

Le regard de l'étudiant vis à vis de la jeune fille trahissait ses sentiments à son égard. Elle, ne semblait pas y faire spécialement attention. Ce n'est pas qu'elle s'en fichait (enfin si, en partie), mais tout simplement qu'elle ne le captait pas. Elle ne connaissait pas la signification de cette expression.

[HRP: désolée, c'est nul et tout et en plus j'ai fais long maiiiiis.. voilà. pardon. UU"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Lun 8 Juil - 11:56

Après avoir indiqué la position de Kageru à Adrien, Zeit était resté là quelques secondes à les regarder, une certaine amertume au cœur pour une raison inconnue. Une fois sûr que tout se passait bien - et sa conviction fut bien vite vérifiée - il se retourna, glissant les mains dans ses poches, et repartit en direction de sa chambre. Il n’adressa même pas un dernier coup d’œil à ses rencontres, il savait que tout se passerait bien.
Il passa le coin du bâtiment, mangeant une madeleine au passage. Elle était fade. Perdu dans ses pensées, il ne prêta pas attention aux ombres un peu plus loin qui bougeaient à la lisière de la forêt. Il continua ainsi à marcher jusqu’à ce que, revenant peu à peu à la réalité, il ouït des chuchotements. Il était impossible, depuis sa position actuelle, qu’il comprenne ce qu’il se passait là-bas ; la seule solution était de se rapprocher.

Non, il ne faut pas y aller. En quoi ça le regardait après tout ? Il dev
ait définitivement apprendre à se mêler de ce qui le regardait. Un jour, pour sûr, cela lui amènerait des ennuis, et des gros. Et… Ah bah trop tard, il était déjà parti se cacher derrière un buisson pour écouter.

Les sons, et mêmes les ondes en général, avaient ce problème d’être déformés dans sa bulle. Enfin, au passage de sa bulle. S’il était immobile, tout allait bien… Mais s’il avait le malheur de bouger, la célérité de ses dernières se retrouvait complètement chamboulée et, honnêtement, essayer d’entendre quelque chose de chuchoter avec son pouvoir revenait à essayer de décrypter un film jamais vu sur une célèbre chaîne satellitaire Française (la n°4). Mission impossible, donc. Aussi préféra-t-il
sortir de sa bulle et écouter discrètement la conversation.
Il ne reconnaissait pas les voix de ces étudiants. Ils étaient deux et avaient une tonalité assez grave. Zeit faisait du mieux qu’il pouvait pour comprendre la conversation… Mais malheureusement, le buisson était un peu trop loin. Il ne pouvait entendre que quelque mots, si peu audibles qu’il se demandait même si c’était bien les paroles prononcées.
Parmi les plus importants, il crut entendre
"attrape", "morfler", "prise", "débarasse", "Toi, tu me couvres !" et "pistaches".
*
"pistaches"!?* Peut-être un code… Ou bien une soudaine envie…

Zeit hésita. Devait-il essayer de voir qui étaient ces types ? Avec son pouvoir, c’était possible… Mais dans ce noir… Sans lampe-torche, il ne pouvait pas. Dommage, mais cette discussion ne laissait prévoir rien de bon.
Des bruits de pas se firent entendre. Un troisième type, arrivait. Non, ils étaient deux. La cadence des pas n’étaient pas bonne. Oui, deux. L’un d’eux parlait plus fort et ne se cachait pas. Il demanda clairement comment les affaires allaient auprès de ses deux acolytes. Il se fit d’ailleurs rappeler à l’ordre par ses complices qui lui rappelèrent de baisser le ton. L’autre n’avait toujours pas ouvert la voix.

Cette affaire devenait aussi étrange, qu’inquiétante et amusante. Zeit était tout excité à l’idée de démasquer le complot.
Soudain, le parleur des deux derniers arrivés interrompit la discussion des autres. A sa voix forte, Zeit n’eut aucun mal à comprendre ce qu’il dit…

"Bande de crétins ! Vous avez été repérés, y’a quelqu’un !" Zeit prit une inspiration réflexe pour ne plus respirer. Comment ?! Il n’avait pourtant fait aucun bruit !
Mais les reniflements de l’un des types firent tout de suite comprendre à Zeit la source du problème…
"Merde, son flair !" A l’instar de Kageru, il venait encore de se faire repérer par son odeur.

"Choppez-le !
_*QUOI !?*"
Lorsqu’il entendit les autres se relevaient, toute son excitation avait laissé place à la terreur.
Il commença à courir, vite, très vite, comme il savait si bien le faire. En se retournant, il put effectivement voir 4 silhouettes. Il vit aussi très vite les yeux de l’un d’entre eux… *Un Wolf Gust, merde !*
Il entreprit de rejoindre sa chambre, aussi vite qu’il le put… Mais à peine arrivé devant la porte du bâtiment menant vers le lieu de vie commune, une pensée lui traversa l’esprit, telle un remords...
"Kageru !"
… (Et Adrien aussi, mais bon…)
Demi-tour, il commença à courir aussi vite qu’il le put vers l’endroit où il avait laissé les deux colocataires. Il y serait très vite, il savait courir… La question était surtout de savoir s’ils seraient encore là…


Dernière édition par Zeit Velocyto le Mer 28 Aoû - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Lun 26 Aoû - 0:41

Kageru se stoppa net lorsqu'elle entendit des bruits de pas non loin de là. le rythme avec lequel ces semelles claquaient sur les dalles n'était pas similaire à celui qui définissait la démarche de Zeit. Ce dernier justement avait l'aire de courir en tête de file. Un véritable brouhaha agrémenté de voix, de froissement de feuilles et moults sonorité mêlant entre autre herbe et vent, s'approchait peu a peu de sa position. Autrement dit: ça sentait mauvais. Formulation ironique sachant que les gaillards qui poursuivaient son "ami" (puisse-t-elle le définir ainsi) étaient pour la plupart couverts de sueurs. Ils ne devaient pas être très physique. mais une odeur plus dérangeante encore eût tôt fait de se démarquer: un de ces chiens de wolf gust faisait partie du lot. Elle soupira, lasse. Velocyto s'était surement fourré dans de beaux draps et la demoiselle se sentait désormais obligée de lui venir en aide. De toute façon le "loup garou" l'avait très certainement déjà repérée.

La Neko se dirigea donc dans sa direction non sans regretter les quelques heures de sommeil qui lui seraient restées, si elle était sagement repartie se coucher. Adrien de son côté ne comprenait pas tout: n'ayant malheureusement pas les sens aussi affûtés que sa colocataire, il ne s'aperçu pas tout de suite de l'agitation se déroulant à quelques mètres de là. En effet il faisait noir et la visibilité était de ce fait assez mauvaise.
L'adolescent préféra ne pas suivre la jeune fille. Pourquoi? Parce qu'il savait qu'elle n'apprécierait pas et qu'elle l'enverrait bouler par soucis de fierté, alors ce serait idiot de prendre le risque de descendre dans son estime non? Surtout qu'il n'y était déjà pas placé bien haut...
haa.. c'est fou ce qu'il se sentait fatigué et il aurait aimé pouvoir rejoindre les dortoirs sans encombres pour aller retrouver les bras de son second grand amour: Morphée. Malheureusement le destin avait décidé de ce dresser contre lui ce soir là.

Il fallut peu de temps à l'hybride pour atteindre le groupe. Une fois que cela fut fait elle s'immobilisa et s'adressa a Zeit:

"alors c'est comme ça qu'on couvre ses camarades? en guidant les personne qu'ils essaient d'éviter droit sur eux? je ne te félicite pas. Comment pourrais-je te faire confiance après ça je te le demande..."

Julien, l'homme capable de se transformer en loup pris la parole avant que Zeit n'eut le temps de répondre

"comment tu ose te présenter comme ça d'vant nous alors qu't'as tiré sur notre pote!" Le jeune homme était fou de rage et il n'avait pas attendu la fin de sa phrase pour s'approcher de notre jolie Kageru. Il conclut d'ailleurs sa réplique en agrippant violemment le col de la lycéenne qui resta malgré tout parfaitement inexpressive, comme a son habitude. Le W.G métamorphosa son visage en gueule de canidé. "j'vais t'faire payer, pouffiasse!"

Elle avait la main tenant fermement son poignard qu'elle avait l'intention de jaillir au cas ou la situation tournait mal. Son regard quant à lui était planté dans les yeux de son agresseur et elle répliqua avec un calme déconcertant qu'elle ne l'avait pas tué et qu'elle s'était déjà excusé au près du principal intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   Mer 28 Aoû - 12:33

Ainsi donc, Zeit retournait sauver la veuve et l’orphelin (ou plutôt Kageru et Adrien, dans le cas présent…). Il venait de faire demi-tour et fonçait directement vers les deux jeunes gens quand il aperçut les probables agresseurs non loin d’un réverbère. Ni une ni deux, il sortit de sa bulle temporelle et fit le maximum de bruit, tout en paressant crédible ceci dit, pour attirer leur attention. Son objectif était de les distraire, leur faire perdre la tête en disparaissant ensuite. Ainsi, en le cherchant, il gagnerait le temps nécessaire pour rejoindre les deux autres. Une fois assuré qu’il avait bien été repéré par un audible "Le voilà !", il réactiva sa bulle, passant de nouveau invisible aux yeux des autres, dont la fréquence était trop faible pour capter son image. Un vague dessin flou lorsqu’il marchait, mais rien de plus. Ainsi protégé, et alors que sa vie continuait inéluctablement à défiler, il retourna vers les colocataires.

Ils avaient peut-être entendu les discussions et pouvaient être sur la défensive… Et après ce que Kageru avait fait à Adrien lors de sa crise d’agoraphobie, nul doute qu’il n’avait pas le moins du monde envie de les surprendre et de se retrouver avec une balle dans le ventre sur un mauvais réflexe de la Neko.
Aussi sortit-il de sa bulle avant même d’arriver à leur rencontre. Mince, ils avaient bougé ! Peut-être étaient-ils juste à côté, mais toujours était-il qu’ils n’étaient plus dans son champ de vision. *Et merde !* Il les chercha encore des yeux, quelques secondes, sans succès.

"Bonsoir…"
Zeit se retourna d’un coup, faisant un  bon en arrière dans une tentative de défense. La bande l’avait retrouvé… Et à en juger les yeux du leader, c’était bien un Wolf Gust. Mais comment ?! Comment avaient-ils fait pour le suivre ? Rien ne pouvait sortir de sa bulle… Mis à part des sons déformés ne ressemblant à rien, et son image floue s’il était plus ou moins immobile… Non, rien… *Sauf mon odeur, quand je me déplace, elle reste dans les airs sans être déformée… C’est pas une onde… C’est pas vrai…*
Zeit devait faire face à la terrible réalité : son pouvoir était inefficace sur les Wolfs Gusts et certains Nekos ; en bref, ceux qui avaient un odorat plus développé.

C’est à ce moment précis que Kageru revint en scène. *Non, pas ça !*
La réalité le frappa telle la claque que vous ne voyez pas venir de vos parents… Ils venaient de les mener à elle ; mais Adrien n’était pas là.

"Alors c'est comme ça qu'on couvre ses camarades ? En guidant les personnes qu'ils essaient d'éviter droit sur eux ? Je ne te félicite pas. Comment pourrais-je te faire confiance après ça je te le demande...
*_Quoi ?! Alors c’est comme ça qu’elle me remercie de vouloir l’aider ?! Mais c’est pas vrai, ça ! Mais elle ne se rend pas compte que je ne veux que son bien ?... Oh, excuse-moi d’avoir voulu t’aider, mon chaton ! La prochaine fois je me lierai à eux, comme ça, tu me remercieras peut-être…*
Néanmoins, Zeit savait au fond de lui qu’une nouvelle fois, il mettait Kageru dans de beaux draps.

Le leader du groupe, inconnu de Zeit, s’était approché de Kageru. Il le laissa faire… Il n’interviendrait que s’il le fallait vraiment…
Apparemment, ce mec en voulait à Kageru d’avoir tiré sur son "pote", ce qui se comprenait… Mais Kageru s’était excusé et surtout… ce mec là, Adrien, avait largement accepté ses excuses puisque…
Puisque…
Mais… Adrien était là pour les aider !… Il prendrait le parti de Kageru, c’était sûr !
"ADRIEN !", hurla-t-il. Oui ! Il était leur dernière chance. Malheureusement, trop tard… Il venait tout juste de le réaliser. Le leader avait déjà agrippé Kageru par le col et la menaçait. Sa transformation venait de commencer. Une menace de plus accompagnée d’un charmant
"pouffiasse !" et une horrible douleur le frappa sur le côté gauche de son visage. A tel point qu’il en lâcha Kageru et se retrouva à terre, un regard de haine, de prédateur dans ses yeux.

Zeit avait encore le poing droit fermé quand il se rendit compte de ce qu’il venait de faire. Bouché bée, les yeux écarquillés, il semblait plus horrifié qu’autre chose. Il était intervenu lorsqu’il le fallait et le coup était parti tout seul. Les Wolf Gusts, tout comme les Nekos chiens étaient très sensible du nez/de la truffe, bien plus que les êtres humains. Un coup pouvait être mortel, dans certains cas. Ici présent, il n’en serait rien… Mais ce mec s’en souviendrait encore pendant longtemps… très longtemps… trop longtemps même…
"*Mais il va me faire la peau !* Oh ! Je suis désolé ! Je vous jure ! J’suis pas violent, d’habitude !" Il se retourna vers ses deux acolytes, leur visage, observant leur chef à terre, paressant aussi stupides que choqués. Puis, toujours bouche bée, ils regardèrent Zeit d’un seul et même mouvement.
"C’est pas moi !", dit-il dans une tentative désespérée de s’en sortir. Et le pire, c’est qu’il l’avait dit naturellement afin de se protéger… La peur se manifeste bien étrangement décidément…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)   

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontre au claire de lune ('vec Zeit~)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir au claire de lune. [Anna]
» « Plus jamais seul… » |Bathème de Nuage Nacré|
» nobi nobi! nouvel éditeur
» Azuris au claire de lune
» La lune n'éclaire que la vérité [Anubis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Gokiden :: Le complexe :: Le parc-
Sauter vers: