Un complexe perdu au milieu de nul part, rattaché à notre monde par un unique bus, passant une fois par semaine, de manière aléatoire...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour au complexe!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Retour au complexe!   Lun 26 Déc - 15:14

Kageru n'avait tenu que quelques jours... Elle ne saurait dire combien.. Peut-être cinq.. Peut être huit... Peu importe. Maintenant tout ce qui avait de l'importance, c'était de rejoindre sa chambre le plus vite possible. La pauvre était dans un état déplorable. Non seulement la fièvre c'était aggravé, mais en plus de ça elle n'avait que très peu dormi. De plus, il ne fallait pas croire que sa maladie allait dissuader les bêtes qui n'avaient en tête, que le bon festin qu'elle deviendrait une fois tuée. Jamais personne ne saura comment elle s'y est prise, pour échapper à cette mort quasi certaine. Mais en voyant les diverses marques de griffures, de morsures et autres, il était facile d'imaginer ce qu'elle avait dû endurer, suite à l'erreur qu'elle avait commis. La jeune fille avait été seule dans les bois malgré la fièvre et elle en avait simplement subis les conséquences.

Il devait être pas loin de trois heures du matin et la Neko n'avait que deux choses en tête: ne pas se faire repérer et aller prendre un bain pour nettoyer le sang qui avait séché sur sa peau.

C'est le regard vague et les jambes tremblotantes qu'elle traversait le parc, titubant. Le vent glacé de cette nuit d'automne, léchant son corps engourdi par le froid, faisait claquer ses dents et trembler son souffle. À la manière de la petite fille aux allumettes, elle ferma les yeux et se mit à imaginer la baignoire remplie d'une eau très chaude, qui imprégnerai bientôt tout son être, la réchauffant jusqu'au coeur.

Perdue dans ses pensées, les paupières toujours closes, elle n'aperçut pas Zeit, tourné dos à elle et ne manqua pas de la heurter. L'hybride n'eut pas la force de faire quoi que ce soit. Habituellement elle aurait furtivement regardé l'autre et se serait sauvé en courant, comme l'aurait fait un chat, effrayé par un violent bruit. Mais là non. Elle ouvrit les yeux, laissant apparaître deux pupilles fixant le vide. Sa main droite allant tout de même rejoindre son pistolet, au cas où, sachant qu'elle n'aurait pas la force de se défendre autrement.

C'est a deux doigt de l'évanouissement qu'elle attendait le verdict; alors, allié ou ennemi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Lun 2 Jan - 2:27

Zeit venait de sortir de l’établissement en toute illégalité. Il faudrait vraiment qu’il insiste auprès du gérant pour ce problème de chauffage car il s’imaginait mal en train de sortir à (petit regard rapide sur sa montre et petit calcul)… 3 heures du matin, pour prendre un peu l’air comme ça toutes les nuits.

C’était pas si mal d’ailleurs la nuit ici. Tout était calme, tout était éteint et on pouvait admirer un ciel dans lequel il était presque impossible de reconnaître les constellations tellement ce dernier était parsemé d’étoiles. La pollution nocturne ? Peuh ! Point il n’y en avait ici !
L’air était frais en ce mois de novembre. Et ce n’était pas pour déplaire à Zeit, dégoulinant de sueur. Il attraperait la crève, c’était sûr, mais au moins il ne mourrait pas étouffé comme dans un sauna.

Il s’assit sur un petit rebord et laissa le temps s’écoulait. Si jamais un étudiant venait et cherchait des ennuis, il lui demanderait à son tour pourquoi il traînait dehors à cette heure tardive. Si c’était un supérieur là il obéirait en s’expliquant. Et puis la plupart connaissait Zeit, il n’était pas homme à créer des ennuis ou cacher des choses… quoi que depuis cet incident d’il y a quelques jours avec l’autre hybride là, sa réputation et surtout son sérieux avaient drôlement été remis en question. Tout avait commencé lorsqu’il s’était assis à la table de Kageru. Pourquoi ? Personne à part eux ne le savait. Et le problème c’est qu’il fut accusé de complicité de tentative de meurtre, d’avoir provoqué l’incident, d’avoir menacé Kageru pour qu’elle blesse ce pauvre garçon.
Il avait été emmené voir le proviseur. Il avait effectivement avoué que oui, il s’était assis à sa table et que oui, il avait déjà parlé avec Kageru avant. Par contre, il nia en bloc (et c’était vrai !) où elle était allée, ce qu’elle avait prévu de faire et ce pourquoi elle avait fait ça. Néanmoins, il omit, volontairement de raconter, et ce de par sa promesse faite à Kageru et dans le doute que ce proviseur ne soit mauvais, l’histoire des lambeaux de tissus. Il avait fait un rapide tuto à Adèle lorsqu’il l’avait revue ; que peu importe les possibles menaces, il valait mieux qu’elle ne dise rien. Qu’elle croît en son mensonge jusqu’au bout et alors ils y croiraient. Ca avait marché… enfin du moins l’espérait-il…

Une brise se leva et Zeit eut la chair de poule, signe qu’il venait de chopper le virus. Il allait rentrer mais ce fut ce souffle de vent accompagné de craquements de branches qui couvrirent les pas de la personne arrivant. Il ne l’aurait jamais remarquée si "elle" ne s’était pas littéralement écrasée contre son dos. Un petit "Oumph !" de surprise sorti de sa bouche et il se retourna vers le somnambule qui venait de le percuter… mais ce qu’il vit le laisse pantois.

*Non mais j’y crois pas ! Dieu des rencontres mais vous le faites exprès ! Ne me dîtes pas que ça va recommencer !*
Que faire ? Comment réagir ? La susnommée Kageru, dont il pensait encore les péripéties il y a 5 minutes et qui avait disparue pendant près d’une semaine, sans que personne ne sache où elle était partie et ce qui lui était arrivée, se trouvait là, sous ses yeux…
Il la scruta de son regard d’un vert profond, de haut en bas. Elle avait les cheveux… comment dire… emmêlés et, malgré le noir environnant, ces derniers semblaient dégueulasses. Ses habits étaient déchirés de partout (pire que sa veste à la limite !), sa jambe, seule partie de son corps exposée à la lumière d’un lampion, se montrait couverte de blessures, de cicatrices et d’égratignures et d’autres signes d’une aventure extrême. Si tout son corps était comme ça, alors… *Hein ?* Il inspira deux grandes bouffées.
*C’est quoi cette odeur ?! Mais elle fouette c’est une infection !! Elle s’est pas levée depuis quand ?! Pouah !!!* Elle sentait de tout : le fer du sang, la terre, l’eau pourrie, l’urine… tous les trucs possibles et inimaginables : même l’odeur de fromage si caractéristique de la viande pourrie (si si, Zeit peut en témoigner la viande pourrie, ça a l’odeur des plus forts fromages qui existent…) était venue s’infiltrer parmi toutes les autres. C’était tout bonnement abjecte !

Il fut pris d’une véritable pitié envers elle. Elle était dans un tel état qu’il était impossible de la reconnaître. Il fut même pris d’un doute. Ce ne pouvait être elle… Pourtant, et ce malgré le noir, il aurait reconnu ses oreilles parmi toutes. Cette ombre de queue aussi et puis… elle portait la même jupe que le jour où elle avait disparue… C’était elle, sûr et certain…
Un mendiant, un clochard, un animal vivant dans les égouts n’aurait pu être dans un état pareil. Un lépreux aurait été préféré à cette immondice qui osait porter un prénom.

VLAN ! Et vas-y que j’t’en colle une ! Sale clocharde ! Désormais, l’être hybride trainait à terre, la joue rouge "Tu l’as bien méritée sale immondice ! Où étais-tu passée hein ?! On était à la fois morts d’inquiétude et furieux contre toi !" *Non… J’suis pas son père !…*
"EH LES GARS !!! REGARDEZ QUI VIENT NOUS VOIR !!! NON MAIS VOUS Y CROYEZ VOUS ???!!! C’EST KAGERU !!! L’ASSASSIN EST PARMI NOUS !!! ELLE EST DE RETOUR !!! VENEZ VOIR VITE !!! ELLE EST CRADE, ELLE SCHLINGUE ET ELLE PLEURE C’EST GENIAL !!!" Alors les lumières s’allumèrent, tout le monde vint au spectacle et tandis qu’elle essayait de s’enfuir, il la plaqua au sol et l’empêcha d’utiliser une quelconque arme. *Non mais quel genre de monstre je suis pour imaginer ça ?!*
"Ecoute mon enfant, peu importe les péchés que tu as commis, tu es pardonnée. Prends ta fuite comme un pèlerinage vers la voie de la sagesse et de la rédemption." *Pfff… N’importe quoi !*
"Heu… ça farte ?..." *Non mais j’vais pas dire ça ? T’as vu dans quel état elle est ?! Ce serait se foutre de la gueule du monde. Tiens d’ailleurs en parlant de se foutre de la gueule du monde…*
"Eh chérie ! Tu pues d’la gueule ! Tu connais les brosses à dents ? Je sais que les chats ne se brossent pas les dents mais quand même ! Eux ne sentent pas la pisse quand ils partent en vadrouille une semaine loin de la maison ! Et puis l’odeur de viande pourrie, tu peux te la garder parce que ça pue comme du fromage ce truc donc, comme un mets de souris. Ca ne te convient pas ! Et puis en fait... T’as une sale gueule mais ne t’inquiète pas…. Ce petit séjour t’a au moins arrangé un peu ton corps de merde." *Mais comment est-ce que je peux imaginer des trucs pareils moi ? J’suis qu’un gros dégueulasse ! Va te pendre Zeit ! Tu n’es jamais méchant pourtant ! Où est donc passée ta bonté ?...*
"Mais-qu’est-ce-que-tu-fous-i-ci ?! T’es wanted là ! Et puis t’as traînée où pour être dans un état pareil ?!" Question un peu stupide mais il l’avait posée sans trop réfléchir. Pour être dans un état aussi pitoyable… une seule solution… la forêt. Kageru avait dû en voir des vertes et des pas mûres et cette pauvre fille allait certainement continuait à déguster maintenant qu’elle était rentrée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Lun 2 Jan - 21:56

Mine de rien elle fût soulagée qu'il s'agisse de Zeit. C'est pourquoi elle laissa tomber son bras, absolument certaine qu'il ne lui ferait rien. Cet humain était en tous points inoffensif, pas de griffes acérées, pas de dents tranchantes, sans pouvoirs apparents; le seul risque qu'il représentait c'était d'aller prévenir les autres qu'elle était revenue. Elle grommela tout de même, le fait que quelqu'un la voit dans cet état de faiblesse, lui donnait envie de plonger six pieds sous terre et d'y loger pour l'éternité.

"Mais-qu'est-ce-que-tu-fous-i-ci ?! T'es wanted là ! Et puis t'as traînée où pour être dans un état pareil ?!"

Elle l'entendit, mais eu du mal à comprendre. Elle avait horriblement mal au crâne et ces phrases résonnaient dans sa tête, à en devenir incompréhensible. Elle dû faire un énorme effort de concentration pour rendre nette tout ce brouhaha. De quoi augmenter la douleur de plusieurs crans. S'ajoutant à ça l'énergie qu'elle mettait pour rester consciente, il lui fallut un certain temps pour répondre.

"Je ne vois pas en quoi ça te regarde."

Une de ces phrases simple, courte et directe, qui caractérisait tant le mauvais caractère de la Neko. Mais même si elle ne se l'avouerait jamais, elle était contente qu'il lui demande ça comme ça. En effet ça faisait une éternité qu'on ne lui avait pas crié dessus; même les professeurs s'en abstenaient espérant obtenir considération de la part de la jeune fille (même si ça n'avait pas l'air de marcher pour un sous). Ils savaient qu'elle était la seule à connaitre les moindres secrets de l'établissements, et ils pensaient qu'en se comportant comme cela avec elle, elle leurs révélerait ce qu'elle savait. Du coup elle séchait les cours, n'aimant pas l'ambiance présente dans ces salles. Mais attention, elle étudiait tout de même! Elle se débrouillait pour obtenir les sujets des différentes matières et passait régulièrement à la bibliothèque pour y emprunter des livres qui l'aiderait à garder le niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Mar 3 Jan - 12:01

"Je ne vois pas en quoi ça te regarde."
Sympa. Une semaine qu'on ne l'avait plus vue et elle vous balançait ça comme ça dans la tronche. Non mais il l'avait quand même couverte chez le proviseur, elle aurait pu se montrer un peu plus sympathique... Quelle ingrâte !
Il la regarda passer devant lui, tel un chat narguant une personne. Vous savez, quand ils lèvent leur queue et marchent fièrement sans vous regarder d'un air de dire :
"C'est moi l'meilleur, j'suis l'plus beau et toi... regarde-moi sans rien faire..." Zeit hocha la tête de gauche à droite sans la quitter des yeux. Intérieurement, il l'accusait d'avoir mauvais caractère et d'être un peu m'as-tu-vue en plus d'être bornée.
Il l'a laissa partir vers le bâtiment. Sur le moment il eut envie de la laisser se débrouiller, qu'elle fasse ce qu'elle veuille. Oh oui, cette idée fit bien plus que simplement passer dans son cerveau : elle s'y logea.

*Mais laisse-la se débrouiller si c'est ce qu'elle veut ! Elle l'a cherchée, elle l'a bien méritée sa situation.*
Il marcha vers elle... c'était décidément plus fort que lui. *Non, elle souhaite en fait de l'aide mais n'ose me le demander.* Il se donnait des excuses, s'auto-justifiait dans le simple but d'aller secourir son prochain. Sa gentillesse le perdrait...
Et puis... elle faisait tellement peine à voir. Une personne normalement constituée dans un état aussi pitoyable ne pouvait qu'espérer de l'aide...

Il accéléra le pas, aggrandissant ses enjambées, repensa à la laisser se démerder (littéralement !)... mais déjà il était à son niveau. Il continua à marcher à ses côtés. Elle faisait... petite à côté de lui...
"Je te conseille surtout d'aller te laver. Je viens de prendre une douche et personne n'en sera rien. Ensuite faudrait penser à un jour aller à l'infirmerie. Enfin, je ne sais pas si tu es au courant mais ta chambre a été donnée au mec que t'as blessé, il était en coloc'..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Mar 3 Jan - 14:26

La jeune fille s'arrêta. L'idée de devoir partager sa chambre, de plus avec un homme, ne lui plaisait absolument pas. En revanche, le fait d'aller s'en plaindre au directeur encore moins. Mais elle passa suffisamment vite là-dessus. Le garçon irait de lui-même, très certainement par peur de se refaire tirer dessus; enfin... l'espérait-elle...

"Je n'irais pas à l'infirmerie, mon état n'est pas suffisamment grave... Mais le bain, figure toi que c'était mon objectif premier, pas besoin que tu me le dise... je suis assez consciente que j'en ai besoin... Et puis.. il fait froid..."

Elle eût un léger sourire lorsqu'elle se rendu compte du mot qu'elle avait choisis: "consciente" elle qui ne l'était qu'à moitié... Ensuite elle s'étonna de son comportement; une phrase longue et détaillée, un sourire; voilà que la fièvre la faisait agir n'importe comment... Décidément son état était plus grave que ce qu'elle pensait... Elle posa la paume de sa main sur son front, brûlant. Réfléchir la faisait souffrir. Vivement arrivée à la salle de bain, ça lui fera un bien fou dans tous les sens du terme, de se laver. C'est pourquoi elle recommença à marcher, ayant ceci dit de plus en plus de mal.

Elle ne se réjouissait plus de retrouver sa chambre en revanche et elle se demandait comment elle allait faire et où elle allait dormir. Certainement dans une chambre vide et-... La Neko se mit brusquement à courir, dans sa chambre se trouvait toutes les armes qu'elle ne transportait pas sur elle actuellement, autant dire une dizaine d'arme à feu plus 2-3 armes blanches, en virons. Qui sait ce qui arriverait s'il les avait trouvées. Malheureusement son état sanctionna cette action par un par un bref évanouissement; l'hybride avait trop forcé, elle aussi, avait des limites. Malgré ça, elle repris rapidement conscience, mais en étant absolument incapable de se relever. Elle avait dépensé beaucoup trop d'énergie.

"Rah merde.."

La jeune fille serra le poing. Et voilà que maintenant, il commençait à pleuvoir; l'automne était quand même une sale saison. La faim aussi commençait à intervenir, mais Kageru passa par dessus ce petit détaille qui ne l'affectait que très peu, ayant d'autre préoccupations pour le moment.

Une fois calmée elle se souvint: Les objets qu'elle cherchait à dissimuler aux yeux du garçon, étaient enfermés dans une malle, dont elle était la seule à posséder la clé. Elle fût rassurée de savoir que ce dernier n'avait pu mettre la main dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Mar 3 Jan - 16:40

Il s'arrêta en même temps qu'elle. Kageru sembla réfléchir un instant. Il la laissa dans ses pensées. Ce qu'il avait dit avait du la marquer et c'était tant mieux... enfin se montrerait-elle peut-être plus raisonnable !
"Je n'irai pas à l'infirmerie, mon état n'est pas suffisamment grave...
*_Ou pas....*"
Bon, au moins prendrait-elle un bain...

Puis elle sourit. Réaction étrange de sa part... Mais malheureusement il ne le vit pas, ce dit-sourire étant trop discret pour être perçu dans la faible lueur environnante.
Par contre, elle l'accentua encore plus après et celui-ci, il le vit. Il se demanda ce qu'elle pouvait bien penser pour en arriver à un signe aussi rare chez elle de sociabilité. Il eut même peur que ce ne soit un sourire sadique et sur le coup, il eut un mouvement de recul et écarquilla légèrement ses yeux, prêt, au cas où... s'il avait su...

Ne voyant aucun geste dangereux de la part de la Neko, il se permit de reprendre une attitude plus neutre vis-à-vis de la jeune fille. Elle avait décidément un caractère très difficile à cerner, même très embêtant ; irritant.
Lorsqu'elle ravança, il ne la suit pas. Il avait donné ses conseils et ne pouvait rien faire d'autres pour cette fichue tête de mule. A elle de les suivre ou pas...
Il hésita tout de même (encore une fois...), persuadé qu'il l'était qu'elle devait vraiment avoir besoin d'aide.
*T'es sûr , Si c'est bien dans la forêt qu'elle a traîné tout ce temps, alors elle sait certainement mieux se débrouillait que tout le monde ici réuni... et en groupe en plus !*
Un doute s'installait à présent dans sa tête... Il aurait peut-être été plus un boulet qu'autre chose à ses yeux...

Elle s'arrêta un instant. Puis fit un mouvement brusque qui se transforma en un début de sprint... sprint qui ne put aller bien loin... Elle s'était tout d'un coup arrêtée pour s'effondrer par terre.
Ni une ni deux, sans même réfléchir, il courut vers elle malgré la petitesse de la distance les séparant. S'accroupissant, Zeit fit un geste auquel il aurait réfléchit à deux fois avant de le faire, du moins avec elle...

Il la toucha : la prenant par les aisselles pour l'aider à se redresser.
"Ca va ?"
Tout avait été machinal : de purs réflexes que l'on fait lorsqu'on voit quelqu'un s'écrouler devant soi. Il resta un instant là à attendre qu'elle lui réponde puis comprit sa situation. Il eut un flash et repensa au garçon avant lui. Il était juste à côté d'elle et pire, avait un contact de toucher avec Kageru... qui devait certainement être sur la défensive... Autant y laisser sa peau !...

Très vite, la jeune fille désormais "assise" par terre, il la lâcha et s'écarta tout en se relevant. Il ne la quitta pas du regard au cas où... C'est ce petit
"Rah merde..." qui le rassura. Mieux valait prendra ça comme une marque d'indifférence à l'égard de ce qu'il venait de faire.
L'attitude à avoir avec elle était très... comment dire... insupportable en même temps qu'hésitante. Il était impossible de savoir comment Kageru réagirait à chaque parole, chaque geste,...

Et bien entendu... il plut...
Il attendit un peu qu'elle fasse quelque chose mais elle semblait inerte, perdue dans un autre monde, si ce n'était ce poing se serrant. Rage ? Douleur ? Aucune idée. Toujours était-il que la pluie commença à doubler d'intensité.

Il enleva sa veste puis, doucement, s'approcha d'elle. Il se positionna sur sa gauche puis s'accroupit pour être à sa hauteur tout en tendant son manteau...
*Comme lors de notre rencontre...*
Mis à part son pyjama aussi noir que ses cheveux, il n'avait rien sur lui mais cette pluie bien rafraîchissante valait peut-être mieux que son chauffage en fin de compte.

Décidément, elle était tombée bien bas.
De fille à conquérir par beaucoup, elle était devenue meurtrière en puissance, puis fugitive. Désormais elle se retrouvait aussi complètement abîmée, dégueulasse et trempée sous une pluie qui se faisait de plus en plus battante.
Quelle déchéance !


"Tu vois, tu devrais vraiment aller à l'infirmerie quand elle rouvrira... Et puis je pense que tu devrais aussi manger quelque chose... non ? Ca ça peut s'arranger tout de suite par contre... Quant à ta chambre... n'y va pas, je pense que tu as assez traumatisé ce mec... surtout s'il te voit dans cet état. Un assassin ça fait déjà peur, mais alors un assassin qui a la tête, l'aspect et... l'odeur d'un mort-vivant, là par contre, il ne survivra pas à un arrêt cardiaque..."
Il ponctua sa phrase d'un sourire et d'un clin d'œil, histoire qu'elle comprenne bien qu'il rigolait au sujet de sa chambre. Mieux valait tourner les mésaventures que la vie nous offrait en dérision !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Mar 3 Jan - 19:21

Lorsqu'elle le vit lui tendre son manteau, elle fit "non" d'un bref signe de tête.

"Je suis déjà trempe, ça ne me servira pas à grand chose.. En revanche, toi ta gentillesse te tuera.." et elle ajouta pour elle même "à moins que ça n'en soit pas..." Puis reprenant un timbre de voix "normal" (oui car elle avait quand même plus de difficulté à parler que normalement) "Mais merci..."

Car bien qu’asociale et munie d'un mauvais caractère, elle essayait de rester le plus polie possible.

En effet, l'hybride était mouillée comme si elle avait plongé la tête la première dans la piscine de complexe (en fait comme elle n'y mettait jamais les pieds, s'était à se demander si elle savait nager).

Elle se laissa tomber sur le dos, sur la pelouse, mettant son coude sur ses yeux, la fatigue reprenant le dessus. être allongée était bien plus confortable, surtout en ce moment. La "blague" du garçon, lui passa totalement au dessus de la tête. Elle irait dans sa chambre, quoi qu'il arrive, après avoir pris un bon bain chaud, rien que pour s'excuser au près de la victime. Après tout elle se l'était promis... Puis un souvenir lui traversa l'esprit et c'est ainsi qu'elle se redressa et fixa Zeit de ses grand yeux bleus.

"Mon grelot..."

Il était vrai qu'elle lui avait confié le petit objet, d'une part car il faisait du bruit inutilement, et d'autre part car le perdre aurait été une idée inconcevable; rien que l’abîmer lui aurait déplut au plus haut point. Il était extrêmement précieux à ses yeux, car dans ça tête il représentait une sorte de passé oublié... Elle était incapable de dire comment elle l'avait eu mais elle y tenait, aucuns doutes là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Mer 4 Jan - 12:47

Non. Une semaine avait passé mais il en fallait bien plus pour que Kageru accepte enfin le manteau que Zeit lui prêtait à chaque fois. Encore un refus. De nos jours, il était difficile d'être gentil : si vous vouliez vous rendre utile, on vous balançait toujours un refus dans la tronche...
"[...] En revanche, toi ta gentillesse te tuera..."
Son sourire s'effaça de son visage. Il y avait déjà pensé mais c'était une simple pensée ironique de sa part, sans plus. Par contre, le fait qu'une autre personne ne le lui dise était des plus inquiétant. Ainsi peut-être était-ce vraiment ce qui allait arrivé un jour ou l'autre. Il resta pensif un instant puis se releva, renfilant sa veste.
Autre chose le "dérangea". Ce "merci..." prononcé de manière si évasive, comme si elle avait honte de le dire. Ca l'en aurait presque fait rire... Enfin cette Kageru se montrait-elle plus sociable. Il était temps ! Finalement elle aurait mieux fait d'aller plus souvent dans la forêt, ça lui fait une petite cure d'amabilité non-déplaisante...

Elle s'allongea par terre (comme si elle n'était pas assez crade comme ça !), se couvrit le visage de son bras puis resta ainsi quelques secondes. Zeit ne la quitta pas du regard. Une caméra espionne, un satellite de la NASA eux-même n'auraient pas mieux tenu en visuel leurs cibles.

Quand soudain... le drame...


"Mon grelot...
*_Décidément elle perd pas le Nord elle...*"
Ah oui, ce fichu bidule qui passait son temps à faire des "Diling diling." quand on bougeait un temps soit peu avec lui dans ses poches. Il était... il était... où est-ce qu'il était déjà ?... Ah oui ! Dans un coffret (vous savez, le petit récipient où on met tous les objets inutiles mais dont on ne va pas se débarrasser parce qu'"On sait jamais ! Ca peut toujours servir !"), celui sur son bureau.
"Je l'ai encore. Il est dans ma chambre." Puis il la regarda de travers, les yeux "collés" à elle. "Ok', on fait un deal. Tu vas à l'infirmerie demain et tu reviens au complexe. En échange, je te rends ton grelot. Ce n'est pas une proposition, c'est un marché. Tu l'acceptes, tant mieux ; tu le refuses et je garde ton horreur avec moi..."

CHANTAGE ! Odieux et effroyable chantage que ce n'était là ! *C'est pour son bien !...* Encore une auto-justification... Or, quand on se justifie, c'est qu'on commet une erreur, qu'on le sait, mais qu'on veut quand même poursuivre son action ! *Merci ô cours de philosophie avec la prof Wolf Gust !* Donc, oui, il cherchait à se pardonner lui-même mais peu importait...
Maintenant encore fallait-il qu'elle y tienne à ce fichu grelot. Sinon ce chantage ne servirait à rien... Aussi, et c'est dans le doute qu'elle n'attache aucune importance à récupérer ce "bijou" qu'il ajouta : "De toute façon, peu importe où tu iras, je te rattraperai. Je suis la personne la plus rapide du monde, aussi bien celui-ci que celui d'où je viens... Alors je te rattraperai toujours..."

Encore une fois, mensonge éhonté. Mais il s'était promis, à moins d'une confiance inébranlable envers celui à qui il en parlerait, de garder secret la vraie nature de son pouvoir... Mais ça, c'était une autre histoire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Mer 4 Jan - 15:49

Lorsqu'elle entendit ce que Zeit lui demanda en échange elle le maudit intérieurement. L'infirmière allait sans aucun doute rapporter son état au directeur et il en était hors de question. Elle tenait plus à sa vie qu'à ce grelot. Mais en même temps...

"Si tu m'le donne pas de toi-même, alors je le récupérerais par mes propres moyens."

Puis elle ajouta pour elle-même:

"on peut vraiment pas faire confiance aux humains.."

Elle se releva, avec peine, soit, mais réussit tout de même. Et marcha en directions des chambres d'élèves. Elle n'avait absolument plus envie de voir Zeit, dégoûtée de son comportement. Elle lui avait confié quelque chose et voilà que maintenant il la faisait chanter avec. Mais ma fois, ça lui apprendra. Elle avait qu'à le passer au chaton. Lui, elle en était sûr, ne l'aurait jamais trahi de la sorte.

Autour d'elle tout était calme... Et mise à part les "plocs" incessant de la pluie, on n'entendait absolument rien. C'est pourquoi Kageru aimait la nuit, car tout était plus beau, doux et tranquille. Surtout que comme à moitié chat, elle voyait parfaitement dans l'obscurité. Malgré ça, elle manquât de tomber plusieurs fois, comme trébuchant sur des objetsimaginaire. La Neko ne tenait pratiquement plus debout; mais elle persévérait. Où trouvait-elle encore la force d'avancer? Peut-importe. Elle marchait, voilà tout ce qui comptait. Beaucoup de gens dans le complexe l'admirait pour ça. La jeune fille était obstinée, si elle avait une idée en tête, il était extrêmement difficile de la faire changer d'avis. En faite c'était pratiquement impossible.

Le chaton arriva vers elle à ce moment-là, "l'écharpe" toujours autour de son cou. Il marcha à côté d'elle s'en rien réclamer, ayant senti que ce n'était pas le moment. On pouvait imaginer qu'il restait à ses côtés pour la soutenir, l'encourager. Et elle le laissant l'accompagner, car le considérant comme un frère, ou je ne sais quoi d'autre. Bien qu'aucun changement de comportement n'était à noter du côté de la demoiselle, elle était vraiment contente de revoir sa petite peluche préférée...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Jeu 5 Jan - 13:56

Finalement, la réaction de Kageru fut entre les deux. Elle tenait à la fois à ce grelot, mais sans non plus supplier Zeit de le lui rendre (ce qui aurait été amusant, avouons-le !). Elle le récupérerait d'elle-même ? : "Ah oui ? Et bein j'suis curieux d'voir ça tiens. Comment t'y prendras-tu ?... Hmm ?..."

Elle ne répondit pas. Elle ne fit que se relever, doucement. Zeit hocha une nouvelle fois la tête, de gauche à droite, un léger rictus aux lèvres. *C'est pas vrai !... Plus têtue, obstinée et bornée que ça tu meurs !*
Tellement bornée qu'elle n'abandonnait pas l'idée de se reposer et d'arrêter de march... de tituber comme une ivrogne. Encore une pitoyable image de l'hybride, la pluie accentuant l'effet dramatique de la scène.

Un nouveau personnage entra d'ailleurs en cette même scène. Un déjà bien connu du public, le chat... Cette bestiole qui devait compter parmi les rares amis de la Neko et était probablement le seul à la comprendre (et réciproquement) portait d'ailleurs toujours le dernier bout de veste autour de son cou *Et bein ça c'est de la cachette ! Tout le monde le voit, certes... mais va le chercher !*
D'ailleurs, jamais il n'avait fini le rep... la bouffe de Zeit au passage...
La sale bête !...

Ainsi s'éloignait-elle, direction les résidences du complexe ; laissant Zeit seul, sous la pluie.
...
Mais il en fallait bien plus pour l'arrêter.
Autant le jour de leur rencontre il essayait de ne pas trop passer pour un boulet, autant là maintenant, il fit tout ce qui était possible et inimaginable pour le paraître auprès de l'humano-féline. Oh certes, ce n'était point là son attention. C'était juste un "effet secondaire" de sa détermination à vouloir l'aider, l'épauler... Et il continuerait, même si cela l'embêtait... Après tout, elle l'avait bien mis dans la mouise puisqu'il fut presque accusé d'être son complice ! Et puis c'était sa punition pour s'être enfuie sans répondre de ses actes. Ce petit harcèlement que lui faisait subir Zeit n'était rien comparé à la douleur d'une balle dans le bras.

"Bon d'accord, on la fait autrement. Je te rends ton truc là, maintenant, tout de suite et, en échange, tu vas à l'infirmerie. Ca roule ?"
Comme elle ne répondit pas de suite (ou du moins ne l'avait-il pas entendu), il la rattrapa avec ses grandes enjambées, faisant certainement peur au chat au passage. Afin de ne pas déranger la bestiole, il se mit de l'autre côté de Kageru.

Non, il n'abandonnerait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Jeu 5 Jan - 15:33

Pour elle, elle lui avait déjà donné sa réponse. Il pourrait la harceler autant qu'il voudrait c'était peine perdue, car elle n'avait pas l'intention de prononcer un seul mot. À présent elle s'en fichait des règles de politesse: elle ne voulait plus lui parler, elle ne lui parlerait pas, en attendant sagement qu'il se lasse de la situation et qu'il parte de lui-même. La douce hybride avait une patience d'ange~.

En revanche, la boule de poile l'accompagnant, beaucoup moins. Il en avait marre que cet humain importune son amie de la sorte et il alla se placer devant Zeit, lui soufflant contre, hérissant les poiles. Kageru, si elle n'avait pas était si en colère, se serait certainement beaucoup amusée de la situation. Mais là elle ignorait la scène, comme elle le faisait avec Velocyto depuis un petit moment déjà.

N'étant pas apte à réfléchir, elle ne savait pas encore comment elle allait s'y prendre pour récupérer l'accessoire. Elle avait beau être à moitié chat et d'avoir la capacité d'être d'une très grande discrétion quand elle le voulait (Ce qui faisait d'elle une très bonne voleuse), elle était bien trop grande, malgré sa taille dans la moyenne, pour passer totalement inaperçue. Une nouvelle fois elle passa sa main sur son front de manière brève. Il fallait vraiment qu'elle arrête de se prendre la tête, maintenant.

Un coup de Tonnerre retenti, faisant fuir le chaton, qui n'y était pas préparé. Ces derniers étaient plutôt rare à Gokiden. Ne survenant qu'une ou deux fois par an (et encore). Mais ils ne parvinrent tout de même pas à surprendre Kageru, comme perdue dans un autre monde.

Elle finit par arriver devant le bâtiment. Mais elle fût bien embêtée lorsqu'il s'agit de tirer cette lourde porte, ayant été démunie de toutes ses forces à cause de la fièvre et du mal qui parcourait tout son corps. Sans compter le froid qui l'avait engourdie. Elle finit par réussir à l'entrouvrir et grâce à sa minceur, elle n'eût aucun mal à se faufiler dans l'ouverture. Sa respiration était à présent haletante et la fatigue se lisait de plus en plus sur son visage, étant devenue incapable de la cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Ven 6 Jan - 1:06

Non non. Il n'avait pas rêvé. Elle ne lui avait pas répondu. Il la relança donc, insistant sur son marché mais rien n'y faisait... Elle refusait catégoriquement de lui répondre, faisant la tête, boudant tel un enfant n'obtenant pas ce qu'il désirait.
Il continua à marcher à côté d'elle, allant à sa faible allure.
Il fit une approche pour aider la Neko à supporter son poids. Il allait prendre son bras par dessus son épaule. Mais à peine eut-il commencé à approcher sa main de son bras qu'un obstacle se dressa en travers de son chemin.

Une boule de poil sur pattes noire avec un bout de tissu autour du cou. Un petit "Oh !" de surprise sortit de la bouche de Zeit en même temps qu'il s'arrêtait, le chat s'étant bien mis en travers de sa route. Il le regarda, ses grands yeux jaunes arrivant à défier ses profonds yeux verts. Zeit soutint son regard puis, d'un sourire tendit sa main. "Quoi ? Tu veux câlin ?" Il commença à s'accroupir et à tendre son bras. Mais cette chose ingrate qu'on osait appeler "animal" commença à souffler un vilain
"FFFFFHHHHH !!!" HHHHH !!!" (ou un truc dans l'genre), tout en hérissant ses poils et courbant son arrière-train, prêt à bondir sur lui. Il n'hésita pas d'ailleurs à essayer de lui chopper sa main. Heureusement qu'il avait encore assez de réflexes pour mettre son bras en arrière et se relever en même temps, fixant le félin d'un air aussi surpris que mauvais.
Il allait prononcer ces paroles à voix haute mais, se souvenant que Kageru semblait particulièrement apprécier la bestiole, il se retint de justesse et garda ses pensées pour lui. *Sale bête ! Oh attends que j't'attrape toi, tu vas voir ! Je connais des Wolfs Gusts et des Nekos de type chiens ou loups qui adoreraient te voir isolé dans un coin...* "Gentil le chat... Gentil..."
Le tout accompagné d'un sourire niais, bien entendu...

Puis, le ciel craqua, un éclair zébra le ciel et la pluie doubla d'intensité. A présent c'était un véritable torrent qui commençait à s'abattre. Un vrai temps de chien ! Tellement de chien que la sale bête venait de se barrer d'ailleurs...

Kageru arriva devant la porte de la salle principale. Elle eut d'ailleurs bien des difficultés à l'ouvrir cette porte, son petit corps frêle ne semblant pas supporter un seul effort de plus. Il eut ("Encore !" me direz-vous !) une nouvelle once de pitié en la voyant peiner à faire ce simple geste du quotidien. A savoir, pousser un objet contondant plus grand mais légèrement plus léger que son corps, conçu pour avoir le moins de frottement possible et tourner autour d'un axe pivot ce qui permettait une utilisation plus... Oui enfin d'ouvrir une porte quoi...

Cela faisait quelques secondes que Zeit y pensait mais il hésitait. Premièrement il fallait qu'il lui demande de rester sur place, ce qu'elle refuserait sans doute de faire quand on connaissait un temps soit peu le personnage. Même si sa chambre n'était pas loin, le temps d'y aller et cela prendrait facilement 1 à 2 minutes et, à mois qu'elle ne claque là, à l'instant (ce qui avait mine de rien, une bonne probabilité d'arriver...), elle serait déjà partie "Dieu" ne sait où.
... Mais faire quoi ?...

Aller chercher le grelot tout simplement...

Aussi, il y avait une autre alternative.
Il hésitait à utiliser son pouvoir. C'est vrai quoi ! Perdre de précieuses minutes de sa vie pour un... fichu... grelot... C'était assez... con... Fallait l'avouer. Mais pourtant, il avait ce sentiment au plus profond de lui qu'il devait quand même le faire... juste pour elle au moins. Si elle tenait tant que ça à son bijou au point de bouder Zeit, c'est qu'il devait avoir une certaine valeur à ses yeux.

En même temps... Plus de valeur que quelques minutes à perdre dans sa vie ?

...

Choix cornélien n'est-ce pas ?

*Bon, j'irai le chercher normalement...* Il entra dans le bâtiment à sa suite. "Bon ok'. Je reviens tout de suite. J'en ai pour 2 minutes ! Surtout tu bouges pas hein ?! 2 minutes !"
Il se retourna vers les chambres puis prit son élan afin de commencer à courir vers la n°25 : la sienne. Mais en se retournant, ou à moins qu'elle ne fasse que se déplacer vers le siège là-bas au fond afin d'être plus à l'aise pour l'attendre, il lui semblait qu'elle n'obéissait pas et continuer tout de même son chemin...
*Roh et puis merde !*

Il commença à accélérer, regardant sa montre. Il faudrait qu'il couvre un champ d'espace moyen, hmmm... disons 30 mètres. Et qu'il ait une sous-bulle d'environ... Allez, en limitant les dégâts on pouvait oser faire une sous-bulle presque aussi grande que la totale (incompréhensible n'est-ce pas ? Seul lui comprend...) Donc... il devrait pouvoir se débrouiller pour que seul le diamètre à l’extrémité de l'étendue de son pouvoir dans lequel se trouvait Kageru ne soit pas dans la sous-bulle. C'était plus facile à dire qu'à faire et ce serait de l'à peu près... Mais...
Et tout ça pour un grelot...


Il disparut. Aux yeux de certains, à peine avait-il commencé son élan qu'il s'était volatilisé, aussi vite que l'éclair... Même peut-être plus que celui qui avait zébré le ciel tout à l'heure. La dernière image que Kageru aurait pu avoir de lui était une sorte de flou, effet de vitesse dans lequel il partit.

*En espérant que personne n'ait prévu de sortir maintenant de sa chambre. Bien qu'à cette heure-ci ça m'étonnerait. Mais j'ai souvent pas de chance moi !...*
Pour lui, tout était normal. La sous-bulle qu'il avait créée était assez grande pour qu'il ne capte la différence de temps dans des couloirs aussi étroits. En regardant par la fenêtre, il put la voir néanmoins. Son rayon d'action n'allant pas jusque là, il vit les arbres se dandiner sous la danse que leur forçait à faire le vent plus lentement que normalement. Il n'avait pas beaucoup accéléré. Kageru était trop épuisée pour aller loin à vitesse normale. Aussi cette petite accélération ainsi que le diamètre de sa sous-bulle ne lui coûterait pas bien cher. Mais c'était déjà ça de perdu...
*Et tout ça pour un fichu grelot ! Pf !*

Il arriva enfin devant sa chambre. Il avait beau courir très vite, il avait l'impression d'avoir beaucoup trop traîné. Il se maudit même extérieurement lorsqu'il s’aperçut qu'il n'avait pas préparé ses clefs pour déverrouiller sa porte. Puis ce fut au tour de la clef et de la serrure d'être maudites lorsqu'il n'arriva pas à entrer l'une dans l'autre, trop hâté qu'il l'était.
Enfin à l'intérieur !
La boîte était là, sur son bureau. Il l'ouvrit. Le grelot n'avait pas bougé de place. Intact. Vite ! Plus une minute à perdre ! Il referma son coffret, sa porte de chambre qu'il dépêcha de verrouiller puis retraversa aussi vite qu'il le pouvait le couloir.

Kageru était en vue. Immobile, semblant l'attendre. Il rétrécit au minimum (à savoir son corps seul) la sous-bulle dans laquelle il se trouvait. Cette fois-ci, les effets s'inversaient. Il perdait du temps précieux de sa vie. La physique impliquait une égalité parfaite aussi, ici, son accélération était concentrée sur un plus petit périmètre que le ralentissement. Donc la "densité temporelle" comme il l'appelait, était plus forte sur lui... Dure la vie ! (Oui vous comprenez rien, mais c'est pas grave...) Il s'arrêta net devant elle. Elle ne sembla pas réagir. Impossible qu'elle ne le voit. Même si, éventuellement, les chats avaient des yeux ayant une meilleure fréquence de perception que les humains, elle ne pouvait le voir à une distance aussi minime.
Pourtant il était là, à à peine quelques centimètres d'elle.

*Je devrais pas... Si... Oh quoi que... Roh, mince. Bon, juste un peu alors.*
Il scruta son bras gauche. Griffures. Une longue égratignure. Des ronces probablement. Le poignée était enflé aussi...
Son bras droit maintenant. Sa main était beaucoup plus abîmée. Les ongles (griffes ?) cassé(e ?)s, les doigts entaillés comme par une lame.
La jambe gauche. Des traces de morsure, de belles balafres. Un magnifique bleu. Un objet contondant avait du tomber ici comme une pierre ou un gros caillou. Là... ah non... là c'est trop près de l'intimité...
Jambe droite ? La cheville était mal positionnée, probablement foulée voire pire. Une belle trace de morsure était aussi visible ici au niveau de la cuisse. Le mollet était lui-même bien ecchymosé et le genou avait pas mal dégusté avec tout cette peau enlevée.
*Ah oui, une bonne semaine de merde ! Sympa la thalasso !*
Mais le pire était probablement son visage. A la faible lumière environnante on distinguait nettement désormais ses multiples plaies. Un enfant battu n'aurait peut-être pas été dans un état aussi pitoyable. Ses yeux étaient ternes et fatigués. Son front rouge, ses joues ouvertes. La mâchoire avait du dégustée aussi d'après le joli bleu là. Le nez était... bizarre... Soit le cartilage était pété, soit... *Ah non c'est normal ça... Enfin j'espère parce que je suis pas expert en médecine mais... c'est pas beau sinon... A moins que ce ne soit un nez de chat... Ou un nez de chat pété...*
Son arcade était ouverte, ses oreilles griffés, ses cheveux... ah, le cuir chevelu n'était pas visible sous cette densité capillaire mais il était certainement très abîmé lui aussi...

Il la regarda de nouveau dans les yeux. Une vraie boxeuse ! Une si jolie fille, quel dommage... *Mais cette petite semaine n'a pas du être de tout repos. Pour sûr elle était dans la forêt... Mais elle a survécu ! Ca tient du miracle. Surtout quand on scrute ses blessures...*
Il tendit sa main ouverte.
Il relâcha son effort... (Et avouez-le, vous n'avez toujours rien compris à ce système de sous-bulle, d'accélération et de ralentissement hein !? *Tant mieux ! J'préfère garder ça secret !*)


Il se tenait là, juste sous les yeux de l'être hybride. Cette fois-ci bien visible. Il aimait voir la tête des gens surpris lorsqu'il disparaissait et réapparaissait à peine quelques secondes plus tard sous leurs yeux. C'était amusant de voir leur visage surpris. Le résultat avec Kageru néanmoins fut assez décevant. Elle était trop crevée pour être surprise par n'importe quoi désormais. Pourtant, pour elle, et si un autre spectateur de la scène il y avait eu comme elle (par exemple le chat), Zeit était bien parti, disparu... puis réapparu juste en face d'elle en l'espace d'à peine... allez, à tout casser : 10 secondes. Elle avait un peu bougé, mais comme il l'espérait, pas assez pour le fuir.
Et dans la main...

Avec un joli petit ruban rouge en prime (accessoirement)...


"Tiens ! Ton grelot... J't'avais bien dit que j'étais l'homme le plus rapide du monde !" *Mensonge éhonté ! Encore...*
Il regarda discrètement sa montre.
*Putain, 27 minutes ! J'ai vachement abusé sur l'analyse de ses blessures. Ca m'a bouffé du temps...*
Il la regarda de nouveau, cette fois-ci, un air sévère dessiné sur ce qui lui servait de yeux.
"Je te déconseille de retourner dans la forêt. Surtout dans ton état actuel ! C'est du suicide ! Ta survie tient du miracle et..."

Il s'arrêta ! Et mince, il s'en souvenait ! Il détourna rapidement le regard de Kageru et, ébahi, regarda l'horloge de la salle commune. Il posa le grelot sur une table juste à côté de "sa protégée" et se précipita vers l'horloge.
C'était le meilleur moyen de se faire griller. Si Kageru l'avait vue, elle n'aurait peut-être pas compris, à moins peut-être d'une extrême perspicacité (ce dont il la soupçonnait). Aussi, il se dépêcha de faire obstacle entre elle et l'objet mécanique, bouchant sa vue de l'heure qu'elle indiquait.
Il était près à lui révéler beaucoup de choses. Elle venait même d'être témoin de son pouvoir. Mais il faudrait beaucoup plus pour qu'il n'en révèle la véritable technique. Même à Kageru, aussi fiable et fidèle elle semblait l'être.
*Non. Il était... heu... attends... environ 3 heures 25... Non. 3 heures 15. Donc là elle avance de... ah une heure quand même environ... Félicitations Zeit, tu as sacrifié 27 minutes de ta vie pour rallonger d'environ 33 celle de cette fille égoïste et bornée. Tu t'améliores... Et tout ça pour un grelot ! Ta gentillesse te tuera !*

Il décrocha l'horloge, prenant bien soin à ce que la Neko ne voit pas l'heure indiquée. Puis, tout en coupant le son qu'elle pouvait faire, la recula d'une heure. Une fois sa besogne terminée, il remit le son puis la reposa convenablement à l'endroit où elle était...


Dernière édition par Zeit Velocyto le Ven 6 Jan - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Retour au complexe!   Ven 6 Jan - 3:08

[Hors RP: je continue ailleurs, car le lieu n'est plus adapté xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au complexe!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au complexe!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cahier d'un retour au pays natal :Marc H
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Gokiden :: Hors RP :: Archives-
Sauter vers: