Un complexe perdu au milieu de nul part, rattaché à notre monde par un unique bus, passant une fois par semaine, de manière aléatoire...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Changeons-nous les idées...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Changeons-nous les idées...   Jeu 27 Oct - 19:00

A cette heure-ci, il n'y avait pas encore trop de monde et c'était tant mieux, car Zeit détestait faire la queue.

La cantine de l'établissement était, à son goût, pas la meilleure du monde et pouvait, lorsque le chef n'était pas là, être carrément répugnante ! C'était une cantine quoi... Le menu était rarement varié et difficilement équilibré, les couverts sales, le personnel pas du tout agréable et il faisait une chaleur à étouffer là-dedans. Néanmoins, les locaux étaient sympathiques et bien entretenus, il fallait leur accorder ça...
Enfin, tout ça, c'était à l'appréciation du métissé.

S'il était venu ici, ce n'était pas spécialement à cause de la faim qui commençait à s'installer en son sein, mais plutôt à cause de cette fille qui lui tiraillait l'esprit. Il avait bien envie de parler avec quelqu'un afin de l'oublier. Mais pour ça, il fallait d'abord qu'il s'incruste à une table, chose aisée quand il n'y a de place nulle-part ailleurs, mais chose plus difficile quand on tape l'incruste dans un groupe d'amis pour venir discuter. Mieux valait avoir une solide réputation quand on était dans ce cas de figure là...

"Qu'est-ce que ce s'ra ?" C'était la plus costaude de toutes les restauratrices qui venait de lui adresser la parole avec son vieil accent pourri de chez pourri de l'Hokkaïdo. Elle n'avait aucune grâce, était vulgaire comme jamais, passait son temps à cri... gueuler... sur les élèves et certains disaient qu'elle était une ex-Magical Division. Cela n'aurait pas étonner Zeit d'ailleurs. Il la voyait bien d'ailleurs comme Ultra-Woman, la femme capable d'arracher des arbres de la terre et de les envoyer sur les plus dangereuses et inconnues créatures de la forêt.
"J'ai pas qu'ça à foutre morveux ! Qu'est-ce que ce s'ra ?!
_Si vous n'aimez pas votre métier, il était inutile de le faire, cela nous aurait grandement apporté..."
C'était parti tout seul, il n'avait pas su se retenir... Il écarquilla les yeux, stupéfaits de ce qu'il venait de dire, puis embraya immédiatement pour éviter un conflit.
"Ce qu'il y a de moins dégueulasse..."
"Dégueulasse" ?! Voilà que maintenant il utilisait un vocabulaire grossier...
L'employée s'exécuta, dans un grognement, n'hésitant pas à lui servir le plus de sauce possible et le plat le plus ragoûtant de tous, celui dont personne ne voulait avant de le poser violemment sur le service. Il aurait peut-être mieux fait de se taire...
"Merci..."

S'emparant de son assiette, il chercha du regard une table pas trop remplie, voire même une personne pouvant manger seule, ce serait l'idéal... C'était toujours déprimant de manger seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 20
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Jeu 27 Oct - 23:42

La jeune hybride Était assise à une table du réfectoire. En effet, sa chambre avait un problème de chauffage et la cantine était la seule pièce commune ayant une température agréable, qui n'était pas bondée par une multitude d'élèves à cette heure de la journée, ces derniers préférant se retrouver seul, où à plusieurs, dans leur piaules.

Elle observait consciencieusement quelques gouttes de pluie qui martelaient les carreaux de la fenêtre devant laquelle elle se trouvait. La neko regrettait de ne pas pouvoir en capter plus, les gouttelettes s'écrasant trop rapidement contre la vitre. Elle aimait le son de ses dernières. Elle aimait se dire que dehors, c'était le carnage météorologique et qu'elle, elle était bien au chaud à l'intérieur.

Mais Kageru fût distraite dans sa minutieuse analyse, par le cri d'une des restauratrices. C'était No'. Peu de gens connaissaient son nom complet et la minorité était en grande partie composée de cuisiniers et de professeurs. Elle elle savait, mais elle se taisait. Pour rien au monde elle ne donnerait une raison de se faire harceler, à ses camarades.

Elle détourna donc son regard dans la direction de l'engueulade et fût surprise de voir que c'était Zeit, le garçon qu'elle avait croisé le matin même, qui avait poussé le peu de patience qu'avait la femme, à bout. Elle regardait la scène avec amusement et elle ne put retenir un petit rire en entendant le jeune homme lancer à la grosse dame: "Ce qu'il y a de moins dégueulasse...". Elle savait ce qui l'attendait. La quinquagénaire servant les plat était, en plus de peu aimable, susceptible. Cette dernière servit alors au pauvre Velocyto, une sorte de... Où... Elle ne savait pas, mais par pure politesse, mettrait cette irrésolution sur le dos du trop plein de sauce qui noyait le plat.

Une fois qu'il se fût éloigné de No', elle se leva, alla vers lui et sortit de sa poche un sandwich qu'elle déposa sur son plateau. D'une part par compassion (Pour rien au monde elle ne goutterait au contenu de l'assiette) et d'autre part, car il venait de lui offrir distraction et qu'elle lui en était reconnaissante. Elle le regarda, toujours inexpressive, mais ne s'attarda pas et repartie aussi vite qu'elle était venue, à sa table près de la fenêtre.

On pouvait facilement dire que cette table lui "appartenait". Jamais personne ne risquait à s'y installer, même le temps de siroter un jus de fruit. La jeune fille était possessive, c'était "son territoire". La Table étant ronde et prévue pour plusieurs, elle lui permettait d'être a bonne distance de ses camarades. De plus elle était à côté du radiateur et juste à côté d'une fenêtre, très souvent close. Si Kageru avait réussi à s'approprier cette place, c'est que depuis son plus jeune âge elle venait s'y asseoir régulièrement et souvent pendant de nombreuses heures. Séchant parfois quelques cours, pour faire un ou deux châteaux de cartes. Elle se faisait ensuite sermonner par son grand-père, aujourd'hui décédé.

Mais ce jour-là pas de cartes, la simple contemplation de fines gouttelettes, s'écoulant le long des vitres, après s'être violemment éclaté contre ces dernières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Sam 29 Oct - 18:12

Personne ne semblait manger seul. Enfin si, une seule personne. Une jeune fille que Zeit avait vu pour la première fois il y avait quelque jours. Mais alors qu'il s'approchait de sa table, un jeune homme vint la rejoindre et elle semblait très enchantée de le voir. Ah... mauvaise pioche.
Tenant toujours son plateau en main comme un petit malheureux sans place libre, il continuait à scruter les lieux. Une personne vint à sa rencontre. Venant sur son côté, c'était à peine s'il l'avait vue. Dans un mouvement mécanique, il se décala, pensant que cette personne désirait passer... jusqu'à ce que quelque chose vienne se poser directement sur son plateau.

Zeit contempla le pain garni qui trônait désormais à côté du """plat""" qu'il venait de "commander". A la vue de n'importe qui, personne n'aurait hésité. Plutôt prendre le sandwich que mourir... et plutôt mourir que prendre le drôle de ragoût à la sauce...
Il se retourna afin de voir de qui pouvait bien venir cette délicate attention. Il commença à remercier la personne quand...
*Oh, c'est pas vrai...*
La Neko d'il y avait à peine quelques heures se tenait face à lui et le regardait de ses grands yeux bien Humains et pourtant aussi expressifs que ceux d'un félin (donc pas très expressif quoi...). Puis elle tourna les talons et repartie s'asseoir à sa table, dans son coin, telle une petite malheureuse.
Zeit resta là, impassible, à regarder l'adolescente repartir d'où elle était venue pour lui offrir ce sandwich, telle une prophète donnant la nourriture la plus délicieuse qui soit au survivant démuni réduit à manger tout et n'importe quoi.

Il dut se secouer la tête pour bien se rendre compte de ce qu'il venait de se passer. La fille la plus étrange qu'il lui eut été donné l'occasion de voir, la plus renfermée et inexpressive qui soit venait de lui offrir son propre sandwich. Scène ironique pour n'importe qui, mais très dérangeante pour Zeit qui n'arrivait plus du tout à mettre un caractère sur ce visage. Etait-elle compatissante ? Etait-elle pourvu d'une sorte de sens de l'honneur qui la pousser à aller aider les autres elle aussi, même si ces derniers l'embêtait ?... Ou bien lui avait-il tout simplement fait bonne impression tout à l'heure dans le parc ? Il n'en savait trop rien...
*Qu'est-ce que j'fais ? Elle est seule... elle m'offre son déjeuner... Dois-je la rejoindre ou non ?*

Après tout, s'il était venu ici, c'était d'abord pour l'oublier... Pourtant elle était là !? Devait-il sauter sur l'occasion pour en apprendre plus ?...
*Décidément, si un dieu des rencontres existent, Celui-Ci voulait absolument que je croise la route de cette fille...*
Il se dirigea vers la table de la Neko et commençait déjà à poser son plateau sur la place juste en face d'elle.
"Je peux m'installer ici ? Si je te dérange ou si je t'ennuie, tu me le dis hein..."
Autant être franc jeu...


Dernière édition par Zeit Velocyto le Dim 30 Oct - 1:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 20
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Sam 29 Oct - 23:40

Ses oreilles se tournèrent brusquement en direction du bruit qu'avait émis le plateau en heurtant la table. La tête ne tarda pas à suivre le mouvement pour voir quelle était la personne qui avait osé empiéter sur son espace vital. Quand elle vit Zeit elle soupira, regrettant de lui avoir offert son repas. Elle n'était pas sociable pour un sous et essayait à tout prix d'éviter d'établir le contacte avec les autres.

"Je peux m'installer ici ? Si je te dérange ou si je t'ennuie, tu me le dis hein..."

Il avait au moins eu la décence de lui demander son avis. Elle scruta la salle et remarquant que toutes les tables étaient, à présent, plus ou moins pleine, elle acquiesça, tout de même pas très convaincue.

Lorsqu'elle était arrivée au réfectoire, quelques heures plutôt, la salle était pratiquement vide. Les élèves ne venaient, en général, que pour manger. Seul les insociables, cherchant la tranquillité venaient ici en dehors des horaires de service. Et encore, ces derniers en général, préféraient de loin leur chambre à cette salle commune.

Des chuchotements se firent entendre. En effet, l'acte de Zeit n'était pas passé inaperçu. Et la réponse de la jeune fille étonnait tout autant. Il y avait les mauvaises langues, qui disaient qu'elle n'avait accepté que par pure politesse, car elle était trop gentille pour le rembarrer, ainsi que les impressionnables, ceux qui se demandaient comment Zeit s'y était pris pour obtenir une place à la table de la belle Kageru. Le jeune Velocyto ne s'était sans doute pas douté qu'en choisissant cette place, il serait au centre des principales discutions de ce dîner.

Elle retourna la tête en direction des carreaux, n'ayant pas la moindre intention de lancer une discution. Elle remarqua donc son nouvel ami, assis sur le rebord de la fenêtre, grattant la vitre, demandant à Kageru de le faire rentrer. Elle lança au chaton un regard désolé, la cantine interdisait les animaux. Puis elle lui fit un signe de tête signifiant tout simplement "Va-t'en". En effet, ici l'animal n'était pas à l’abri de la forte pluie et il attendait pour rien. Non seulement elle n'avait pas l'intention de sortir, mais en plus elle ne lui ouvrirait pas. Mais ce dernier continuait de la regarder, paraissant aussi inexpressif qu'elle. Puis il miaula... La jeune fille soupira, puis effleura la cours du regard, espérant trouver un abri pour la bête. Elle fini par lui indiquer l'autre bout du préau, ou le toit créait un espace inatteignable pour la pluie et le vent. La boule de poile ne tarda pas et s'y dirigea, bravant les éléments. Kageru le regarda s'éloigner, puis retourna à ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Lun 31 Oct - 16:02

Fait amusant : Kageru regarda partout autour d'elle dans le réfectoire afin de voir si une place n'était pas libre, certainement afin de virer Zeit et de lui dire : "Va par là plutôt !" Cet acte n'était pas passé inaperçu auprès de Zeit (contrairement aux rumeurs qui circulaient déjà dans son dos) et sur le coût, il hésita. Elle n'avait vraiment pas l'air décider de partager sa table. D'un autre côté... elle ne lui avait pas non plus dit de dégager (sous peine d'être griffé par ses petits doigts ?)

Zeit, aussi généreux qu'osé qu'il l'était, finit par s'installer en se promettant une chose : si elle ne voulait pas parler, il ne lui parlerait pas. Elle commencerait mais en attendant, il ne dirait rien. Il la mettrait peut-être mal à l'aise, mais à son goût, il avait déjà largement abusé de sa patience. Inutile qu'elle l'ait dans son collimateur. Trois choses étaient sûres donc : Zeit était gêné, Kageru devait l'être elle aussi plus ou moins, et ce repas promettait d'être chiant à mourir (autant que dégoûtant).
N'ayant pas pour habitude de gâcher de la nourriture, il se força tout de même à avaler l'étrange mixture qui trônait dans son assiette que même un chien ou un porc n'aurait pas voulu.

Pendant tout le temps que dura son (horrible !!!) repas, Zeit ne lâcha presque pas son regard de Kageru, tournée de côté, qui semblait plus être intéressée par son ami à poils que par l'effronté qui venait la déranger. Elle avait une relation particulière avec ce chat et il avait du mal à croire qu'il n'était pas le sien. Mensonge pour lui, mais peu importe.
La pauvre bête faisait peine à voir, semblant supplier sous une pluie battante Kageru de l'aider à entrer. Zeit voulut faire une remarque, plutôt drôle à son goût mais, dans le doute de la réaction de l'étrange personne devant lui, il se retint, la gardant pour lui. Elle n'avait peut-être pas le même humour que lui après tout. D'ailleurs c'en était presque certain.

La relation entre elle et cette bestiole était presque fusionnelle. Sans un mot, elle le comprenait et c'était réciproque. Zeit ne croyait pas à toutes ces choses mais, si dans une vie antérieure elle aurait dû être autre chose, nul doute que cela aurait été un chat.
En le voyant se diriger vers le préau, il eut à ce moment-là vraiment pitié de lui. Tellement pitié que...
*Ca mange ce genre d'horreur ces trucs ?*
Un grand sourire s'afficha sur son visage et une lumière pétilla dans ses yeux. Deux choses le poussait à faire ce qu'il allait faire...
Premièrement, son désir d'aider les autres.
Deuxièmement, s'il voulait être porté plus ou moins en respect par Kageru, c'était un bon moyen, voire même le meilleur...

Sans un mot il se leva, rangeant "son" sandwich dans sa poche et gratifiant l'adolescente d'un sincère "Merci." Puis il s'en alla comme pour aller ranger son plateau, chose qu'il fit... tout en conservant son assiette. Ce qu'il allait faire n'était pas forcément autorisé aussi il fit bien attention à ce qu'aucun membre du personne ne le regarda. Une fois à peu près sûr que c'était le cas, il sortit, assiette en main et se dirigea vers le préau. Une fois assez près, le chat se barra, bien évidemment, mais peu importait... Il posa l'assiette par terre puis s'écarta, bien plus loin. Si le chat devait venir manger, il ne le ferait que s'il n'était assez loin.
Un des membres du personnel venait de le voir faire, il le savait, mais il s'en moquait. Il avait payé son repas et il était désormais libre d'en faire ce qu'il en voulait... Il avait décidé de le donner à la boule de poils trempé là-bas et attendait désormais, à une distance plus que respectable, que le chat se décide à manger...
*Enfin, peut-être qu'il est moins bête que moi et qu'il ne souhaite pas mourir empoisonné...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 20
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Lun 31 Oct - 18:35

"Merci."

Elle tourna la tête vers lui. Il partait? Oh puis finalement peut importe. Elle le salua d'un léger signe de tête. Elle avait était agréablement surprise de voir que le garçon n'avait pas pris l'initiative de lui parler plus, elle n'était en aucun cas intéressée par ses histoires et n'avait absolument rien à lui dire. Mais encore une fois on ne pouvait rien lire sur son visage. À croire qu'il était fait de marbre... Il était comme un masque servant à cacher ce qu'elle était réellement. Contrairement à beaucoup de gens, rien ne se lisait dans son regard. Ses pensées ne pouvaient être déduites que par ses actes, mais souvent les gens se trompaient. "On lisait à travers elle comme dans un livre ouvert." Cette phrase, avec elle ne fonctionnait pas. Pour elle, l'expression serait plutôt: "On lisait à travers elle comme dans un livre fermé par de nombreux cadenas et serrures, enchaîné, et écrit à l'encre invisible."

Lorsqu'elle vit Zeit quitter la pièce avec son assiette à la main, elle ne pût s'empêcher de trouver son comportement étrange. Dehors il pleuvait des cordes et lui ne trouvait rien de mieux à faire que d'aller transformer son "ragoût" en soupe. Mais elle n'eût pas le temps d'y réfléchir qu'une multitude d'élève s'était déjà attroupé à ses côtés, espérant réussir à avoir une place à sa table. Elle ne savait pas combien ils étaient exactement, mais elle savait qu'ils étaient beaucoup trop. De plus, comme ces derniers se battaient pour obtenir l'une des cinq places encore disponibles, qu'ils lui demandaient en criant pour se faire entendre "Et moi je peux!?", elle commençait à "légèrement" paniquer. Bien sûr elle faisait de son mieux pour que rien ne se lise sur son visage, comme d'habitude, mais elle avait de plus en plus de mal. Elle savait qu'elle n'aurait jamais dû accepter que Zeit vienne, mais elle avait tout de même commit cette erreur.

Une main se posa sur son épaule. À ce moment-là, son sang ne fît qu'un tour: elle tira. Personne n'avait rien vu venir. Personne ne l'avait vu sortir ce petit revolver de dessous son gilet... Heureusement pour le malheureux qui avait osé l'effleurer, le coup n'avait pas était mortel. Seule l'épaule avait était touchée. Mais la douleur était bien là et le sang également. Sa respiration à elle s'était intensifiée, elle n'avait pas su se contrôler.

Les amis de la victime, l'avaient aidé à se redresser et étaient en train de l'amener à l'infirmerie. Dommage qu'il n'y ait pas d'hôpital, ou d'endroits plus "élaborés", car difficile d'opérer dans ce genre d'endroit. De plus entre le réfectoire le lieu ou se trouvait la personne qui les aideraient, il fallait traverser toute la cour et un peu plus encore.

Les adolescents ayant compris le message, se dissipèrent et retournaient peu à peu à leur places. Quant à elle, elle essayait de retrouver ses esprits ainsi que son calme. Elle posa sa tête sur la table, ignorant le sang qui s'y trouvait. Elle ferma les yeux et... Rien... Elle n'arrivait pas à faire le vide dans sa tête. Elle ré-entendait les cris, elle frissonna au souvenir du contacte, puis s'endormit.

À la voir, on pouvait penser qu'elle n'en avait rien à faire du blessé, mais c'était faux. Premièrement son acte avait était un réflexe lié à son angoisse et deuxièmement, elle avait l'intention d'aller le voir, pour essayer de s'excuser (Chose qu'elle détestait faire). L'arme reposait encore dans sa main et No' râlait. Non pas à cause de l'élève qui avait était blessé, elle s'en fichait. Mais à présent le sol était couvert de sang et qui allait encore nettoyer? Hé bien c'était elle, "Comme toujours".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Mar 1 Nov - 19:43

Sans le savoir, le simple fait que Zeit se soit installé à la table de Kageru, avait failli provoquer la mort de quelqu'un.

Il attendait désormais que la bestiole aille manger dans l'assiette qu'il venait de poser, espérant que le membre du personnel l'ayant vu ne le ferait pas se sauver. Une fois sûr que l'humain s'était assez écarté, le chat se dirigea vers l'assiette, se préparant certainement mentalement à aller avaler cette cochonnerie. Il n'était plus qu'à quelques centimètres quand...
PAN
La bestiole s'enfuit à une telle vitesse que c'était à se demander comment son petit cœur pouvait supporter une telle course. Zeit se retourna, un regard furieux, dans la direction d'où était venu le maladroit qui venait de casser quelque chose. Dans le réfectoire. Mais par delà les vitres, ce qu'il vit le choqua...

Quelques élèves commençaient déjà à courir, s'enfuyant le plus vite possible de la salle. Zeit, bien entendu, dans sa grande curiosité, se dirigea vers le réfectoire. Une fois à l'intérieur, il dut se contenter de suivre la scène à une certaine distance, la foule étant trop dense pour pouvoir passer à travers. C'était la cohue à l'intérieur. Des élèves hurlaient, criaient, pleuraient (un sadique riait même), s'indignaient. Tout ce que pouvait voir Zeit, c'était une marre de sang et quelqu'un de blessé apparemment. Lorsque quelques élèves demandèrent de s'écarter afin de laisser passer le blessé, il s'exécuta tout de suite et se retrouva rejeté à la porte. Le visage tordu de douleur, se tenant l'épaule, la victime était porté à bout de bras par ses amis qui l'emmenait certainement direction l'infirmerie. Zeit se tâta quand même à demander ce qu'il venait de se passer à son voisin.
"Y'a eu un coup de feu, c'est tout ce que je sais...
_Qui a fait ça ?
_Aucune idée.
_Moi je sais, c'est ce monstre aux oreilles gigantesque et à la queue bizarroïde là-bas.
*_Une telle remarque ne m'étonne guère de la part de ce type... un vrai raciste...* Et ce monstre porte le nom de... ?*
_"Kageru"."
A l'ouïe de son nom, il resta stupéfait. Non, impossible ! Comment cette petite pouvait avoir tiré sur quelqu'un ? L'idée même que c'était de sa faute ne lui effleura même pas l'esprit. Mais comment ? Pourquoi ? Même les Warriors Blasts devaient disposer d'une autorisation très difficile pour pouvoir avoir des armes et c'était à peine s'il était autorisé de les avoir sur soi dans l'enceinte de l'établissement ! Cette Kageru était dans l'illégalité la plus totale... Mais pourquoi diable avait-elle fait ça ?...

Il s'aventura plus en amont, allant voir ce qu'il en était de la Neko. Il ne pouvait le croire... Et pourtant, les faits étaient là... Elle était là, sur sa chaise, allongée sur sa table, l'arme à la main. Elle ferma les yeux. Zeit ne pouvait s'imaginer qu'elle s'était endormie. Pour lui, elle était tout simplement en train d'essayer de ne pas penser à ce qu'il venait de se produire.

Le mal était fait. L'élève s'en sortirait (à moins d'échapper des mains de ses amis et de tomber dans les escaliers, ce qui, avouez-le, serait assez bête de mourir ainsi alors qu'on venait d'échapper à une balle...) et Kageru se montrait désormais aussi calme que jamais. C'était même choquant de voir qu'elle pouvait avoir une telle froideur pour celui sur qui elle venait de tirer dessus.
*Et c'aurait put être moi...* pensa Zeit.
Cette pensée lui donna un frisson dans le dos.

Désormais, la réputation de Kageru serait drôlement entachée, les plus graves rumeurs circuleraient sur elle, lui, et la victime. Déjà Zeit en entendaient de bon train... Décidément, pas un pour rattraper l'autre !
"J'ai toujours su qu'en fait c'était une foutue psychopathe !
_Il paraît que l'adulte qui était à sa table lui a demandé de tirer sur le mec là.
_Arrêtez les gars ! Tout le monde sait bien que ce "mec" touche toujours trop les filles. Elle a essayé de se défendre, c'est tout.
*_Putain vos gueules... Vous ne savez pas de quoi vous parlez... Des conneries comme ça on se les garde bien au chaud dans son cerveau...*

A présent ce qui l'inquiétait, c'était Kageru. Elle venait de commettre un crime et dans ces conditions, un instinct de vengeance pouvait toujours se montrer. Même si pour l'instant les gens n'osaient trop rien faire, encore apeurés, une fois qu'ils auraient vu que Kageru ne faisait plus attention à rien, ils n'hésiteraient pas à l'attaquer pour certains, qu'elle soit armée ou pas. Aussi, c'est dans cet optique que Zeit se tenait prêt à agir. Ca faisait au moins un mois qu'il n'avait plus eu à s'en servir... mais sa montre allait peut-être de nouveau lui être utile...

En attendant, mieux valait tempérer la situation... et pour ça...
"Que quelqu'un aille chercher le proviseur !"
Lui resterait là pour veiller...



Dernière édition par Zeit Velocyto le Ven 4 Nov - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 20
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Jeu 3 Nov - 20:39

Kageru ne put pas roupiller longtemps. Si elle s'était endormie c'était sans doute à cause de la fatigue qu'avait provoqué sa panique. Mais autour d'elle, les gens criaient et gesticulaient. Elle releva la tête en direction de l'agitation. Une partie de ses cheveux, ainsi que sa joue droite étaient ensanglantés.

"Que quelqu'un aille chercher le proviseur !"

Ces mots résonnèrent à ses oreilles comme s'ils avaient été criés dans un puis sans fond. Se précipitant, elle rangea son pistolet à sa place initiale, sous son gilet, puis ouvrit la fenêtre, qui, étant bloqué, lui demanda beaucoup de force pour laisser le vent et la pluie entrer. Elle se les reçut de plein fouet, étant donné que le puissant souffle balayait les gouttelettes dans sa direction; il faisait vraiment un temps de chien. Mais la peur qu'elle éprouvait en vers le directeur était bien plus forte que la répulsion qu'elle avait contre l'eau qui venait actuellement s'esclaffer contre son visage. Elle n'hésita pas une seconde et sortit de la pièce, espérant que dans l'affolement, personne n'y ferait attention.

Une fois à l'extérieur, elle s'assit juste en dessous du rebord, de façon à ce qu'on ne la voit pas de l'intérieur. Elle attendait donc, grelottant que le "danger" soit écarté.

Dilué par les gouttes, le sang s'écoulait le long de son corps, empruntant son cou, se faufilant sous son col, entre ses seins, ruisselant, suivant ses courbes, à la manière d'un enfant crapahutant joyeusement sur un petit chemin de campagne. Elle, en revanche, détestait cette sensation, mais elle avait trop peur de se ré-aventurer à l'intérieur du bâtiment. Elle entendait de sa place, qu'ils avaient remarqué son absence, mais elle ne faisait pas attention à ce qu'ils faisaient exactement. S'ils la cherchaient ou non; elle s'en fichait. Elle était accroupie, les oreilles baissées et elle s'offrait sans le vouloir à cet affreux temps.

La Neko entendit quelqu'un s'approcher de la fenêtre. Elle espérait que cette personne ne la voit pas, ou que si c'était le cas, qu'elle ne dise rien. Mais elle ne croyait pas vraiment, voir même pas du tout à cette deuxième option. L'hybride retenait son souffle, elle ne faisait plus un geste et elle priait pour que ce calvaire se termine le plus vite possible.

Ce qu'elle n'avait malheureusement pas prévu, c'est que son ami à poiles, vienne la voir à ce moment précis, miaulant pour qu'elle lui fasse une petite place dans ses bras. Elle savait qu'à ce moment c'était fichu, mais elle continuait d'espérer que la pluie camoufle la voix du chaton. Finalement elle l'attrapa et le laissa se blottir contre elle, soupirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Ven 4 Nov - 23:35

Zeit avait à peine eu le temps de finir sa phrase que déjà, deux réactions apparaissaient. Premièrement, le petit raciste s'empressa d'aller chercher le proviseur. En plus d'être un fumier ce type était un lèche-bottes. Le parfait petit sale gosse qui méritait quelques corrections et que Zeit n'aiderait pas dans cette situation... à moins que sa vie n'en soit menacée...
Deuxièmement, et sous ses yeux ébahis, Kageru se releva d'un coup.

Sa respiration se bloqua un instant. Qu'allait-elle faire ? Cette fille avait été assez folle pour tirer sur quelqu'un. Le serait-elle pour tirer sur une foule entière ? Après tout, il n'en savait rien de cette Neko et peut-être avait-elle vraiment de sérieux problèmes mentaux...
Oui, sur le coup, Zeit eut peur de mourir de la main d'une fille qu'il aurait voulu aider. Il avait peur de "s'en prendre une" comme on disait dans le jargon...

Mais non. Fort heureusement pour lui, à la place, elle se leva d'un bond et, dans un élan de force désespéré, ouvrit la fenêtre située derrière elle d'un seul coup un seul, aussi bien que ses petits bras ne pouvaient l'y aider. Puis elle s'enfuit telle une vulgaire voleuse, comme un chat s'enfuyant de peur après être entré dans une maison habitée par un chien qui venait de le voir et lui grognait désormais après. Incroyable ! Zeit était resté ébahi devant la scène, les yeux grands ouverts de stupéfaction. Et le pire, c'était que personne ne l'avait vu sortir ! Pas la moindre personne à part lui. La foule était désormais tellement dense que personne ne lui avait prêtée attention. Tout bonnement incroyable !

Il resta là, quelques instants, à regarder la fenêtre désormais grande ouverte, ne pouvant plus penser à rien. Il était agréablement surpris. Cette fille était aussi dangereuse que mystérieuse et désormais que rusée.
Mais sa ruse ne dura pas longtemps. Déjà un jeune Neko, tout comme elle, s'approchait de la fenêtre et comptait bien voir ce qu'il s'y trouvait dehors. Nul doute qu'il avait remarqué que cette dernière était désormais ouverte et que Kageru avait disparue... oh l'étrange coïncidence !...
Sans trop réfléchir, Zeit agit. Il se dirigea tant bien que mal vers la fenêtre, tentant de se frayer un chemin parmi la foule d'étudiants...

... Mais déjà, l'autre passait sa tête à travers l'ouverture...

"Ejecté", aucun autre mot ne pouvait mieux aller à la situation à laquelle Zeit exposa le petit curieux. Il venait littéralement de le projeter à deux bons mètres et l'être mi-homme-mi-lynx ayant eu le regard trop fouilleur était désormais à terre, ne comprenant pas ce qui venait de se passer.
Zeit l'avait carrément bousculé d'un violent coup d'épaule loin de la fenêtre.
"Oooh ! Aaah ! Fais gaffe ! Non mais tu peux pas faire attention !?" dit-il à l'encontre d'un quelconque élève du côté d'où il venait.
Il se dirigea vers l'hybride et l'aida à se relever, maudissant "celui qui l'avait poussé"... tout en espérant que sa ruse fonctionnerait.
"Désolé, c'est l'effet bowling. Il me pousse, je te pousse... et voilà... Tiens, la fenêtre est ouverte..."

Son plan lui venait en tête au fur et à mesure que se déroulait l'action. Il n'avait rien prévu mais désormais savait quoi faire pour tromper les autres. Il regarda par la fenêtre...

...

Là !...

...

Elle était là ! Juste en dessous, recroquevillée, toute mouillée et tremblant de froid. Elle n'avait pas remarqué sa présence (enfin du moins le croyait-il) et semblait complètement perdue dans sa situation.
"Y'a que l'arrière-cour derrière, rien d'autre." Dit-il à moitié à l'intention du Neko fouineur. Effet escompté, car ce dernier partit dans l'autre direction en haussant les épaules. Il referma la fenêtre derrière lui. Une bonne chose de faite...
*Ouf. On l'a échappé belle ! Néanmoins il faut qu'elle parte vite d'ici... parce que sinon...*
_Eh ! Où elle est passée ?!"
La fille qui avait dit ça aurait mieux fait de se taire... Tous allaient désormais se mettre à la chercher et là, il ne pourrait (presque) rien faire. Aussi, il fallait qu'il les amène à une grossière erreur. Et si...
Il commença à ouvrir grand la bouche, mais la referma aussitôt. Certains élèves ici avaient une excellente capacité d'analyse et remarqueraient qu'il serait bizarre que lui, Zeit, l'une des rares personnes ayant réussi à approcher Kageru, dirait : "Elle est partie par là !"... Non, ça n'allait pas fonctionner cette fois-ci...

Par contre...

Il se le dit "pour lui-même", se le murmurant juste assez fort pour que son voisin l'entende. La phrase était simple...
"Elle est partie là-bas, vers le marché... Je viens de la voir passer..
_Eh ! Elle est au marché !"
Hop-là, ça aussi c'était réglé. Pas mal pour un plan organisé sur le terrain... Mais il faudrait peu de temps avant de s'apercevoir qu'il s'agissait là d'un traquenard. D'un seul pas, un seul, au moins les trois-quarts des élèves, pour la plupart les plus mauvais en terme de mentalité, les plus curieux et malsains, se dirigèrent vers la place marchande. Le reste, plus sage, retourna dans sa chambre, ou même retourna manger, dans des plats désormais plus froids qu'autre chose, légèrement dérangés par la marre de sang qui traînait...
Zeit fit attention à ne pas marcher dedans d'ailleurs. Il n'y aurait pas eu meilleure façon de se trahir soi-même.

Il sortit ensuite du réfectoire et se dirigea vers la barrière séparant l'arrière-cour de la cour à proprement parlé. Il vérifia à ce que personne ne le regarde faire. Cette zone était interdite (sans raison particulière) à toute personne étrangère au personnel et mieux valait ne pas traîner ici. Au cas où...

C'est tranquillement, les mains dans les poches, qu'il s'avança d'un pas lent vers Kageru. Par mesure de sécurité, il garda tout de même une certaine distance de sécurité, trois mètres à peine, de la redoutable (car elle était désormais considérée comme telle) hybride. Il la regardait, le chat dans ses bras (encore lui !) et songea à que dire pour la résonner. Il l'avait protégé tant que les esprits étaient échauffés. Lui était pour le dialogue avec des esprits apaisés, pas avec des surexcités. Aussi, bien qu'il l'eut aidée, son éthique lui disait aussi de la "vendre" au chef. De toute façon elle n'allait pas se cacher le reste de sa scolarité... Elle en avait encore pour au moins deux ans. Difficile de se cacher de tout le monde pendant un si long laps de temps dans un complexe éducatif... à moins bien sûr d'abandonner ce complexe...

"Tu sais... à un moment ou à un autre... il va falloir que tu ailles voir le proviseur..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 20
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Sam 5 Nov - 0:57

"Tu sais... à un moment ou à un autre... il va falloir que tu ailles voir le proviseur..."

"Il va me tuer. Il va me tuer..."

Elle le murmurait, elle était terrifiée et pas qu'un peu. On voyait qu'à côté du directeur, la foule, ça n'était rien. Elle tourna brusquement la tête vers lui, son expression se lisait clairement sur son visage, pour une fois on pouvait nettement voir ce qu'elle pensait, ce qui se passait à l'intérieur de son crâne. Le sentiment de l'hybride était si fort qu'il avait momentanément brisé son masque. Elle ne parvenait plus à contrôler ses gestes, le timbre de sa voix...

"Tu ne sais pas qui il est. Moi si. C'est un vicieux, un sadique..."

Sa voix tremblait à présent. Elle caressait machinalement le chaton pour évacuer son stresse. L'hybride continuait de regarder Zeit. Elle avait décidé de parler. En temps normal, elle lui aurait tout simplement dit que c'était hors de question, qu'elle n'irait pas voir le proviseur, mais là, elle lui avait, sans vraiment le vouloir, exposé ouvertement sa peur. Peut-être que c'était dû à la fatigue causée par les multiples évènements de la journée...

"Je n'ai pas fais exprès de tirer sur ce garçon, c'était un accident! J'ai seulement eus peur..."

Elle détourna son regard. Puis elle se rendit compte qu'elle était en train de raconter sa vie à ce garçon qu'elle venait tout juste de rencontrer, lui livrant sur un plateau d'argent ses peurs et ses faiblesses. Pour elle il n'était pas digne de confiance. En faite, personne ne l'était. Elle avait l'impression qu'il la manipulait, qu'il était en train de s'amuser à la voir ainsi bouleversée.

La jeune fille éternua. Elle été tombée malade. Pour l'instant ça n'était pas bien grave, mais le temps et la température ne tarderait pas à faire empirer la chose.

Ses oreilles se redressèrent brusquement; elle avait entendu un bruit étranger. Les yeux de l'adolescente, grands ouverts, parcouraient l'endroit à la recherche de l'origine de ce son. Elle se rendit compte bien vite que ce n'était qu'une fausse alerte. Sans doute un petit animal en quête d'abris. Mais en tout cas pas un Homme. Elle espérait que ce ne soit pas un Wolf Gust et pour se sortir cette idée de la tête, leva ses yeux au ciel, le parcourant furtivement du regard, cherchant la lune pour vérifier que celle-ci ne soit pas pleine. Car oui, à présent il faisait nuit. L'endroit était éclairé, mais sur la voûte céleste, s'étalait déjà multitudes d'étoiles. Malheureusement à cause de ce sale temps, cet extraordinaire spectacle, ne s'affichait pas grandement à eux. D'ailleurs la jeune fille avait eu de la chance de trouver l'astre aussi rapidement, car celui-ci était un des seuls éléments visible de cette nuit-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Sam 5 Nov - 13:03

_Il va me tuer. Il va me tuer..."
A l'ouïe de ses paroles, il resta sur place, assommé par un rocher imaginaire de plusieurs tonnes. Comme si une bulle composée de cette phrase venait de lui transpercer la tête. Non, cette fille était vraiment folle ! Comment le proviseur aurait-il pu vouloir la tuer ? Certes, il paraissait bizarre et n'était pas toujours super sympathique, mais quand même !... Elle se faisait des films là...

Elle se tourna ensuite vers lui. Selon elle, c'était un vicieux et un sadique... Allons bon ! Rien que ça... Cette gosse avait certainement du avoir un traumatisme quelconque dans son enfance et désormais n'avait plus toute sa tête. Les morceaux du puzzle s'assemblaient au fur et à mesure maintenant. Elle vivait dans la folie, elle était persuadée que le proviseur voulait la tuer, donc elle se protéger avec une arme qu'elle ne maîtrisait pas et était très taciturne.
*Aah... encore une paumée d'la vie...*

Néanmoins, ce n'était pas du cinéma, loin de là... ou alors elle possédait les plus grands talents d'actrice qu'il eut été donné à Zeit l'occasion de voir. Elle semblait vraiment tétanisée, les yeux pétrifiées de terreur tournés vers lui, oscillant légèrement son corps et caressant le chat dans ses bras. Non, elle ne lui mentait pas... Elle lui disait bien la vérité... Enfin... SA version de la vérité.


"Je n'ai pas fais exprès de tirer sur ce garçon, c'était un accident ! J'ai seulement eu peur..." Elle ponctua sa phrase d'un éternuement.
"Crève... Non enfin, je veux dire que tu as attrapé la crève..." Il laissa un temps de repos... : "D'accord... je veux bien le croire. Mais le mal est fait. Et même s'il vaut mieux que c'eusse été un accident plutôt qu'un acte volontaire, il faudra tout de même t'expliquer. Tu portes une arme sur toi, dans l'enceinte de l'école, sans même être une Warrior Blast... Avoue que ce n'est pas vraiment génial-génial. Tu n'y échapperas pas car même si tu n'y vas pas, sois certaine que lui viendra te chercher et..." Il s'arrêta. La Neko avait soudainement redressé les oreilles, signes singuliers d'un animal ayant entendu quelque chose. Quelqu'un les espionnait-il ?

Zeit regarda à sa droite, à sa gauche, derrière lui et même sur le toit. Tout ce qu'il vu, c'était les poubelles, la fenêtre, des arbres et le toit, rien de plus. Aucun signe d'un quelconque fouineur. Ils étaient tranquilles... pour l'instant...
"Tu sais, je les ai menés vers une fausse piste : vers le marché. Mais ils ne tarderont pas à découvrir le pot-au-rose et crois-moi, ils reviendront ici dans moins de cinq minutes..."


Dernière édition par Zeit Velocyto le Sam 5 Nov - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 20
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Sam 5 Nov - 15:08

À ces mots la jeune hybride se leva, après avoir décalé le chaton, pour ne pas lui faire mal.

"Tu ne sais rien de moi, ni de cette école."

Elle était redevenue calme, mais le ton de sa voix était glacial. Elle sortit son pistolet, qu'elle posa au sol. Elle retira ses chaussures, son gilet. Puis attrapa un poignard, attaché à sa cuisse, sous sa jupe. Et oui, le flingue n'était de loin pas la seule arme qu'elle se trimbalait. À l'aide de la lame, elle transperça son gilet, qu'elle commença à déchiqueter. Ses mouvements étaient approximatifs, mais elle devait se dépêcher. Si Zeit disait vrai, alors elle n'avait pas beaucoup de temps à disposition.

Entre temps, la pluie, mouillant sa fine chemise blanche, commençait à faire apparaître ses formes féminines. Le tissu devenu pratiquement transparent lui collait à la peau et ses dents claquetaient.

Une fois qu'elle eut fini de transformer son vêtement en lambeau, elle en accrocha un bout au cou du chat, en faisant attention à ne pas trop serrer, puis en passa une grande partie à Zeit.

"J'aimerais que tu disperses ça pour moi..."

Son visage était redevenu inexpressif. En ce moment elle ne lui demandait pas son avis. Mais elle ne l'obligeait pas non plus. Elle lui donnait son gilet qu'elle avait, au préalable découpé et lui, s'il le voulait bien, allait cacher les morceaux. Son objectif était de disperser son odeur. Certain Neko avait l'odorat sur-développé et une fois l'agitation passé, ils n'auraient aucun mal à la suivre à la trace. Elle savait que ça ne fonctionnerait pas longtemps, mais elle espérait que ça soit d'une efficacité suffisante pour au moins créer une petite diversion.

Elle enleva ensuite son grelot qu'elle donna également à Zeit. On pouvait prendre ça comme un présent, mais encore une fois, c'était pour mieux passer inaperçu. Son tintement suffiraient à la faire remarquer, à faire tomber son plan à l'eau. C'était aussi pour cette raison qu'elle s'était déchaussée. Un peu partout, le sol était recouvert de dalles en pierres. Et elle voulait éviter le son que produisait ses talons à chaque fois qu'ils heurtaient le sol.

"Je compte sur toi."

La phrase était ironique venant d'elle. Mais si par malheur il caftait, l'adolescente n'aurait plus aucune chance d’échapper au directeur. Puis elle regarda le chaton.

"Et toi, t'as intérêt à filer, maintenant."

L'animal miaula et partit à toute vitesse, comme s'il avait compris à quel point elle avait besoin qu'il l'écoute cette fois, comme s'il ne voulait pas la décevoir. La jeune fille récupéra l'arme qu'elle avait posé au sol quelques minutes plus tôt et la bloqua à sa ceinture. Elle garda tout de même son poignard en main, au cas où tout ne se passerait pas comme prévu, lança un dernier regard à Zeit et fila, sans plus de cérémonie, sous cette pluie battante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Sam 5 Nov - 20:36

"Tu ne sais rien de moi, ni de cette école."
C'était vrai. Bien qu'il lui soit difficile de l'admettre, il en savait très peu sur cette école et encore largement moins de Kageru. Elle était la fille de l'ancien proviseur, aussi devait-elle en savoir énormément plus que lui... Sur ce, elle marquait un point. Mais alors, était-il possible que le proviseur soit un monstre comme elle l'avait décrit ? Ce "détail" restait tout de même en travers de la gorge de Zeit qui n'arrivait pas à le concevoir.

Elle sortit son pistolet, qui ressemblait d'ailleurs plus à un deringer qu'autre chose. Une nouvelle fois, la peur s'empara de Zeit et il dut se retenir pour contrôler sa vessie... C'était en général sur ces phrases, du genre de celle qu'elle venait de prononcer plus tôt, que les fous décidaient de tirer sur des témoins.

Mais apparemment, lui aussi se faisait des films. Tout ce qu'elle fit, c'est le poser au sol. Le reste de son comportement fut pour le moins étrange. Elle enleva d'baord ses chaussures, puis... sortit un poignard...
"Ah parce que tu t'balades aussi avec ça !?... Non mais là vraiment y'a un souci..."
Puis, non contente d'avoir ainsi exposé ses armes et enlevé ses chaussures, elle déchirait désormais sa veste, sous les yeux ébahis de Zeit qui ne comprenait pas vraiment ce qu'elle avait en tête.
*En espérant qu'elle ne s'attaque pas à la chemise...*

Les défenseurs de la cause animale aurait été agréablement surpris de voir que Kageru avait traficoté une écharpe avec des lambeaux de sa veste pour son petit animal à poils. Mais était-ce vraiment nécessaire d'aller jusque là ?

"J'aimerais que tu disperses ça pour moi..."
Ah, il n'y en avait pas que pour le chat apparemment. Zeit avait lui aussi droit à sa part d'habit déchiré... mais sans qu'elle lui en fasse une écharpe, (mal ?)heureusement !

Il se dirigea vers elle puis prit ses habits, comme elle venait de lui demander, sans trop savoir pourquoi elle voulait les lui donner. Il allait justement lui poser la question quand elle lui tendit ensuite le grelot dont elle ne se séparait jamais, sorte de collier pour chat...-humain.

"Je compte sur toi.
*_Hein ? Mais qu'est-ce que ?...*"
Non décidément, il ne comprenait rien. Il aurait voulu lui demander pourquoi éparpiller ses vêtements et prendre son grelot mais une nouvelle fois, il se l'interdit. Il serait apparu trop bête à son goût et il n'avait aucunement l'envie de la contrarier. Elle venait de lui demander un gros service, et c'était avec plaisir qu'il accepterait... aussi stupide qu'avait l'air ce service.
*C'est un souvenir cette clochette ?...*
Délicatement, il prit l'objet et le contempla dansa sa paume de main, le tournant dans tous les sens. Le grelot était d'une très grande simplicité pourtant, quelque chose en ce dernier fascinait Zeit. Mais impossible de dire quoi...

Son dernier ordre fut pour le chat. Il devait déguerpir, et comme un enfant obéissant et comprenant tout, il s'exécuta. Zeit connaissait des humains bien plus stupides que cette bestiole, ça c'était clair !
Il le regarda un instant s'en aller par dessus le toit sans autre forme de procès. C'est en redouternant son regard vers l'adolescente qu'il s'aperçut que déjà elle partait, arme blanche à la main, arme à feu cachée sous le peu de vêtement qui lui restaient...

Non, pas comme ça. C'était beaucoup trop facile. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait l'impression qu'elle avait l'intention de ne plus jamais revenir. Mais lui voulait la revoir. C'était une sensation impossible à décrire, mais... non... ce n'est pas qu'il voulait la revoir... c'est qu'il DEVAIT surtout la revoir, et il le sentait...
"Attends ! Tu vas où là comme ça ?..."
Il ne s'attendait pas à une réponse de sa part. Elle venait de le rencontrer et savait qu'elle devait penser qu'il demandait ça dans le but de la dénoncer... Mais ce n'était absolument pas dans ses intentions... Aussi pensa-t-il au chantage, un truc du genre : "Si tu ne me dis pas où tu vas, je ne disperserai pas tes fringues !" Mais il n'était pas comme ça notre héros. Ainsi espérait-il juste qu'elle lui réponde... et pas n'importe quoi si possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kageru Okurete
Fondatrice / Administratrice
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 20
Localisation : Sous les étoiles

Feuille de personnage
âge: 16 ans
Race: Hybride (chat)
Lieu: chambre N°12

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Dim 6 Nov - 1:45

Lorsqu'elle l'entendit elle s'arrêta et le regarda, tout simplement. Si elle lui répondait elle ferait sans doute trop de bruits. Puis elle mit son index sur sa bouche, de façon à lui faire comprendre qu'il ferait mieux de ne plus faire de bruits...

La jeune fille tourna les talons et se remit à courir. Sa destination était évidemment la forêt. Elle n'avait pas l'intention de prendre le bus, ne sachant pas où il l’emmènerait. D'après ce qu'elle avait entendu, "l'autre monde" était habité par plus de sept milliard d'êtres humains. Elle préférait de loin la forêt, endroit sombre où elle était sûre d'être tranquille. Bon bien sûre elle n'y resterait pas éternellement, seulement le temps qu'il faudrait aux autres, pour oublier ce qui c'était passé ce soir-là.

Elle escalada comme elle pouvait, le mur qui séparait le complexe du reste de Gokiden. Elle était douée en sport, oui, mais elle avait plus de peine avec la grimpe. De plus il était en grande partie couvert de lierre, ce qui ne facilitait pas la montée. Mais elle parvint tout de même à atteindre le sommet. Elle ne regarda pas en arrière et sauta, sans hésiter.

Pendant son chemin elle pensa à Zeit, se demandant s'il était resté dans l'arrière cours de la cantine, ou s'il avait déjà commencé à exécuter la tâche qu'elle lui avait confiée. Les autres aussi, passèrent dans son esprit, tout spécialement une personne. La garçon qu'elle avait blessé. Elle irait le voir quand elle reviendrait, pour s'excuser. Ça lui tenait à coeur. Peu importe la réaction du jeune homme. Un côté d'elle lui disait qu'il ne vallait pas la peine qu'elle prenne des risques inutiles pour lui. Tendis que l'autre lui murmurait qu'elle devait aller le voir pour lui présenter des excuses.

La jeune fille allait de moins en moins biens. Aussi, elle frissonnait, mais ce n'était plus qu'à cause du froid. Le problème venait à présent d'elle. Elle était en train de choper une vilaine fièvre. Dans ces cas-là en général, il valait mieux rester au chaud. Mais elle, était en cavale et n'avait nul part où aller s'abriter.

Elle fini par stopper sa course, une fois enfoncée assez profondément dans la forêt. Elle s'adossa à un grand chêne. Son crâne était brûlant et la jeune fille n'était plus qu'à moitié consciente. Les gouttes de pluie continuaient de se heurter à son visage et le froid de la nuit la glaçait littéralement. Sans compter ce vent glacial qui ne cessait pas... À présent, son esprit vagabondait dans l'absurde, les souvenirs d'enfance resurgissaient, les réflexions philosophiques la torturaient. Malgré la tempête, l'hybride finit par s'endormir. Ce n'était de loin pas un lieu sûr pour ça, mai elle ne tenait plus. Pis si jamais elle avait son pistolet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://complexe-gokiden.forumactif.com
Zeit Velocyto
Magical Division
avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
âge: 18 (en paraît 25)
Race: Humain
Lieu: Parc

MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   Mar 8 Nov - 20:05

Kageru se retourna lentement vers lui et, dans un mouvement beaucoup plus sensuelle qu'elle ne pouvait le penser, mit son doigt sur sa bouche, en signe qu'il ne devrait plus rien demander (ou se taire, il n'avait pas vraiment compris). Malgré ses yeux froncés, il aurait juré avoir vu un léger mouvement des muscles sur ses joues, tirant ses lèvres en un sourire coincé en coin de bouche. Mais peut-être avait-il juste rêvé.

Il resta là, sous la pluie, à la regarder partir. L'espace d'un instant il eut envie de la rejoindre, de rester auprès d'elle... mais elle n'aurait pas accepté et puis... elle lui avait confié une mission. Même si, dans le fond, peut-être était-ce cela qu'elle désirait ?

C'est une fois hors de son champ de vision que Zeit contempla les lambeaux de tissus qu'il tenait dans sa main. Il n'avait pas vraiment encore compris à quoi cela servirait de les éparpiller mais il s'exécuterait, car telle était sa volonté. Il espérait juste ne pas devoir s'expliquer auprès d'un témoin gênant. Nul doute qu'il aurait été difficile d'expliquer pourquoi il était en train d'éparpiller des vêtements déchirés un peu partout... Surtout si la police débarquait.
*Tiens... Maintenant que j'y pense... Ca fait déjà 2 ans que je suis ici... et je ne sais même pas si ce monde compte une police parmi ses organisations !...*

Se dirigeant vers les poubelles, il pensait à ce petit détail qui le dérangeait plus qu'autre chose malgré le manque totale d'importance de cette question : y a-t-il une police ici ?
Lorsqu'il se retrouva face à la benne, sur le coup, Zeit ne sut trop pas que faire. Devait-il exposer clairement le gilet, ou bien devait-il le cacher ? Elle ne lui avait donné aucune précision. Dans le doute, il préféra le cacher. Retenant sa respiration, il enfonça avec son bras aussi loin que possible un des morceaux d'habit, entre deux sacs bien odorants et dégoûtants comportant les derniers restes de la cantine. Qu'est-ce que ça pouvait gâcher comme nourriture ces adolescents ! Faisant une croix sur le fait qu'il avait prévu de remettre les mêmes vêtements demain, il se dirigea ensuite vers la cour. Enjambant la balustrade, sa tâche n'était pas encore terminée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Changeons-nous les idées...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Changeons-nous les idées...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Gokiden :: Hors RP :: Archives-
Sauter vers: